Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 13:58

J'ai parcouru la forêt de Saverne de long en large et en travers. Pourtant, à chaque nouvelle sortie, je découvre de nouvelles choses, comme si cette forêt était un puits intarissable de petits trésors. Nous partons d'un endroit qui s'appelait "Sandberg"au moyen âge (colline sablonneuse). A cette époque, cet endroit ne ressemblait pas du tout à ce que l'on peut y trouver actuellement. Aujourd'hui boisée, cette colline formait alors un vaste pré où l'on amenait paître le bétail.

De l'autre côté de la Zorn, nous montons vers la grotte Saint Vit, un lieu de pélerinage très fréquenté au moyen âge. Mais aujourd'hui, pas un seul pélerin à l'horizon, le brouillard y est sans doute pour quelque chose...

Plus loin, en bout de crête du Schlosserhoehe, s'élève le Greiffenstein. On a du mal à deviner que cette ruine était l'une des plus importante forteresse d'Alsace ! Du haut d'une tour, on distingue tout juste le donjon du vieux Griffon. Mais le Haut Barr reste effacé en ce jour d'automne...   

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Les-3-Figures 1223 (FILEminimizer)

Les tombes Israélites du Sandberg, plus connu sous "Judenberg". La peste noire s'abat sur les environs de Saverne en l'an 1349. Les juifs sont accusés du fléau et du coup, on en profite pour les chasser de la ville.  Ce n'est qu'en 1622 que la 1ère famille juive est à nouveau autorisée à s'installer à Saverne. En effet, l'un des membres de cette famille a eu un comportement courageux face aux troupes de Mansfeld qui assiègent la cité au début de la Guerre de Trente Ans. Peu à peu, les juifs sont à nouveaux tolérés mais ce n'est qu'en 1632 qu'ils obtiennent le droit d'inhumer au Judenberg. 

 

 

 

              Les-3-Figures 1288 (FILEminimizer)

En prenant le sentier à partir de la villa Gast vers la grotte St Vit, on trouve ce curieux Bildstock. Sous la niche il y a un écu avec les inscriptions :

IW/WIRT/ZVM/SCH/WAN ce qui signifie :

JOHANN WURMEL WIRT ZUM SCHWANN,  Jean Würmel, aubergiste "Au Cygne"

Le Cygne était l'une des plus importantes auberges du faubourg de Saverne sise à l'actuel n°129 de la Grand'Rue. L'entrée de la porte cochère existe toujours avec sa clé de voute où figure un cygne.

 

 

 

                              Les-3-Figures 1310 (FILEminimizer)

 

 

 

Les-3-Figures 1068 (FILEminimizer) 

Le jardin toujours bien entretenu de la Grotte Saint Vit.

 

 

 

  Les-3-Figures 1078 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

                           Les-3-Figures 1089 (FILEminimizer) 

                            Une faille à explorer ?

 

 

 

Les-3-Figures 1116 (FILEminimizer) 

La grotte Saint Vit est l'un des plus important pèlerinage au moyen âge. On y amène aussi de pauvres hères atteints par la maladie de la danse de Saint Guy dans l'espoir de guérison. Comme ils ne peuvent plus marcher, on les amène dans des chariots tirés par des bêtes qu'il faut abreuver. Une auge à donc été installée ici pour calmer leur soif.   

 

 

 

Les-3-Figures 1104 (FILEminimizer) 

Sors de là Dominique, c'est un abreuvoir, pas une baignoire !    

 

 

 

Les-3-Figures 1130 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

Les-3-Figures 1139 (FILEminimizer) 

Premières neiges !

 

 

 

               Les-3-Figures 1177 (FILEminimizer) 

               Une tour du Griffon.

 

 

 

                         Les-3-Figures 1189 (FILEminimizer) 

Le donjon du vieux Greiffenstein, dépouillé de ses belles pierres de parement.

 

 

 

Les-3-Figures 1196 (FILEminimizer)

L'escalier de la tour est en relatif bon état.    

 

 

 

              Les-3-Figures 1208 (FILEminimizer) 

Des latrines sont installées dans l'épaisseur de la muraille du donjon roman. Il n'en reste qu'un seul niveau.

 

 

 

                            Les-3-Figures 1214 (FILEminimizer) 

                            Un arbre aux formes étranges...

 

 

 

Les-3-Figures 1216 (FILEminimizer) 

Retour au cimetière juif. Les tombes les plus anciennes sont au bas de la colline, tout près du canal.    

 

 

 

Les-3-Figures 1158 (FILEminimizer) 

Il est grand temps de boire une tisanne pour nous réchauffer !    

 

 

 

Les-3-Figures 1218 (FILEminimizer)

Pendant que passe un vol de grues cendrées dans le ciel gris...  

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 09:12

Au début du XXème siècle dans l'Alsace annexée par la Prusse, les idées ne manquent pas. Très rapidement naquit un projet d'établir une voie ferrée entre Munster et le point frontière du col de la Schlucht. Le 13 mars 1907, cette ligne longue de 15 km était inaugurée. Le tram des crêtes, comme on le surnommera, ne fonctionnera que 7 ans, en raison du déclenchement de la Première Guerre Mondiale. Il acheminera tout de même quelques 410 000 voyageurs vers les sommets.

Pour la partie la plus raide du tracé, le tram se hissait à l'aide d'une crémaillère pour vaincre la pente de 22%. Une prouesse technique pour l'époque ! Le sentier des Mulets a lui été créé durant la guerre par les chasseurs alpins Français afin d'acheminer vivres et munitions vers le front. Il relie les chemins du Schluchtkessel et du Frankenthal.

L'itinéraire remonte le petit torrent de montagne par un agréable sentier. Des passerelles aménagées enjambent les eaux tumultueuses des cascades qui se brisent sur les rochers. Leur grondement sourd est peu à peu étouffé par la forêt au fur et à mesure que l'on approche du col de la Schlucht. Dans les pentes raides, les chamois se laissent approcher sans crainte. Le manque de nourriture sur les sommets les oblige à descendre vers la vallée...

 

Carte IGN : 3618 OT

 

Itinéraire : Saegmatt - abri des cascades - cascades du Stolz Ablass - sentier des Mulets - Schluchtkessel - col de la Schlucht - Spitzenfels - Altenberg - sentier du Tramway - Saegmatt

Durée : 4h30'  - distance env. 11km et dénivelé de 700m.

 

 

Hautes-Vosges 0760 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0770 (FILEminimizer)

Le soleil parvient à percer au travers de la forêt embrumée.

 

 

 

Hautes-Vosges 0785 (FILEminimizer)

Abri des Cascades.    

 

 

 

  Hautes-Vosges 0791 (FILEminimizer)

  Premières gelées.

 

 

 

Hautes-Vosges 0792 (FILEminimizer)

Dire qu'il faut monter tout là-haut...    

 

 

 

 

                                Hautes-Vosges 0814 (FILEminimizer)

                                 Les belles cascades du Stolz Ablass.

 

 

 

 

              Hautes-Vosges 0824 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0885 (FILEminimizer)

Un chamois dans la Schlucht.

 

 

 

                     Hautes-Vosges 0840 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0882 (FILEminimizer)

Là, tu me nargue !    

 

 

 

Hautes-Vosges 0889 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0896 (FILEminimizer)

Déjeuner au col de la Schlucht.    

 

 

 

 

             Hautes-Vosges 0908 (FILEminimizer)

             Les Spitzenfels (alt 1190m).

 

 

 

 

                                   Hautes-Vosges 0922 (FILEminimizer)

                                  Une étrange créature au centre de cure de l'Altenberg...

 

 

 

                 Hautes-Vosges 0929 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                         Hautes-Vosges 0928 (FILEminimizer)

                            Le sentier accuse une pente de 22% !

 

 

 

Hautes-Vosges 0934 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                Hautes-Vosges 0942

                 Photo ancienne du tramway Allemand.

 

 

 

Hautes-Vosges 0939 (FILEminimizer)

La vallée se retrouve plongée dans la brume...    

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 08:02

L'évènement attendu de fin novembre est la sortie du beaujolais nouveau. Traditionnellement, avec quelques collègues de boulot, nous faisons une petite rando pour nous retrouver autour d'une bonne table. Cette année, c'est un itinéraire bien connu autour de Dabo qui a été retenu : le circuit du dieu Baldur, au Grand Ballerstein.

Les vttistes ont fait une boucle de 54 km avec pas mal de dénivelé au départ de Birkenwald. Naturellement, je me suis mis dans le clan des marcheurs, non pas parce que je ne pratique pas de vtt, mais parce que les randonneurs à pied font une pause supplémentaire appelée "petit déjeuner gastronomique"... Le restaurant du Rocher étant fermé le lundi, nous déballons nos sacs sur un banc : charcuteries, fromages, vin blanc et rouge, tout un programme ! Heureusement que nous avions quelques kilomètres à marcher, ne serait ce que pour justifier le repas (gargantuesque) de midi.

Les 2 groupes sont quasiment arrivés en même temps à l'auberge Katz. Les tartes flambées en entrée furent vite englouties, avant d'attaquer le plat de résistance. Le baekeoffe était trop copieux, nous étions obligés d'en laisser un fond ! Mais chacun trouvait encore un peu de place pour la tarte à la myrtille... 

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

Heidenkopf 9986 (FILEminimizer)

Le village de Dabo vu du haut du rocher.    

 

 

 

Heidenkopf 9969 (FILEminimizer) 

 Petit déj'...

 

 

 

Heidenkopf 9980 (FILEminimizer)

Un peu de douceur dans ce monde de brutes...

 

 

                               Heidenkopf 0004 (FILEminimizer)

                                Départ du circuit du dieu Baldur.

 

 

 

Heidenkopf 0007 (FILEminimizer) 

Vers le rocher du corbeau.    

 

 

 

Heidenkopf 0008 (FILEminimizer) 

Ciel gris et vallons embrumés.    

 

 

 

                         Heidenkopf 0025 (FILEminimizer) 

    Des croix de la vie ornent le linteau de cette fenêtre en guise de porte-bonheur.

 

 

 

Heidenkopf 0043 (FILEminimizer) 

Un étrange animal s'est échoué dans cette grotte !    

 

 

 

                Heidenkopf 0048 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

                                 Heidenkopf 0053A - Copie (FILEminimizer) 

                                  Le Heidenschlossfels.

 

 

 

Heidenkopf 0057 (FILEminimizer) 

En bas, le village de Schaeferhof et dans les nuages, c'est Haselbourg.    

 

 

Heidenkopf 0073 (FILEminimizer)

Haselbourg dans la brume.    

 

 

 

Heidenkopf 0084 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

Heidenkopf 0092 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

Heidenkopf 0107 (FILEminimizer) 

Le passage étroit.    

 

 

 

Heidenkopf 0125 (FILEminimizer) 

Le seul rayon de soleil de la journée !

 

 

 

Heidenkopf 0207 (FILEminimizer) 

L'auberge Katz à Dabo, une bonne adresse.

 

 

Heidenkopf 0166 (FILEminimizer) 

Attention chaud devant !    

 

 

 

                           Heidenkopf 0170 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

Heidenkopf 0193 (FILEminimizer)

Oups, failli oublier de prendre une photo !    

 

 

 

Heidenkopf 0223 (FILEminimizer) 

Dehors c'est toujours aussi couvert...    

 

 

Heidenkopf 0241 (FILEminimizer)

Un dernier coup d'oeil vers le rocher.    

 

                      merci de votre visite, à bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 15:25

Encore une belle randonnée en Forêt Noire ce jour, dans le Land du Bade Wurtemberg, pas très loin d'Achern. Olivier nous propose une circulaire d'une dizaine de kilomètres offrant de beaux points de vues sur la plaine rhénane ainsi que de jolies cascades. Le Gertelbach Wasserfälle Rundweg est une rando très prisée par les Allemands mais aussi par bon nombre de Bas rhinois et Mosellans à en juger par les plaques minéralogiques des voitures stationnées sur le parking.

La première partie du circuit longe le petit torrent de montagne qui dévale la pente entre les gros rochers de granite. De nombreuses passerelles en bois enjambent les eaux frémissantes. Nous déposerons le "Ruck" près de la Herta Hütte pour casser la croûte sur un promontoire offrant une vue panoramique sur tout le Bühlertal. 

Comme nous avons encore un peu le temps, nous reprenons la voiture et empruntons la Schwarzwaldhochstrasse, l'équivalent de notre route des crêtes, pour visiter le Mummelsee en fin d'après midi. Cette étendue d'eau est le plus grand des 7 lacs glaciaires de la Forêt Noire. Il se trouve dans le massif du Hornisgrinde et, avec ses 1036 mètres d'altitude, il est aussi le plus haut. Sur ces 800 mètres de circonférence, vous trouverez des oeuvres d'artistes contemporains et si vous avez de la chance, vous croiserez peut être le roi du Mummelsee...

 

 

 

Schwarzwald 7632

Sur la circulaire des Wasserfälle.

 

 

 

                       Schwarzwald 7656

                       Le Gertelbach.

 

 

 

Schwarzwald 7693

 

 

 

 

Schwarzwald 7735

 

 

 

 

Schwarzwald 7750

L'automne s'installe dans le Schwarzwald.

 

 

 

Schwarzwald 7759

Le circuit offre de beaux points de vue.

 

 

 

                                     Schwarzwald 7780

 

 

 

 

Schwarzwald 7782

Encore une "pissoire"...

 

 

 

                   Schwarzwald 7784

 

 

 

 

  Schwarzwald 7807

  Olivier devant la Herta Hütte.

 

 

 

Schwarzwald 7821

Apéritif...

 

 

 

                  Schwarzwald 7851

                 ...Puis le reste !

 

 

Schwarzwald 7836

Vue sur le Bühlertal.

 

 

 

                             Schwarzwald 7872

 

 

 

 

 Schwarzwald 7913

 Et les bonnes chataignes !

 

 

 

Schwarzwald 7941 - Copie

Le Mummelsee.

 

 

 

        Schwarzwald 7920 - Copie

        Le Mummelseekönig... éloignez tout de même les enfants...

 

 

 

Schwarzwald 8001

Lumière de fin d'après midi.

 

 

Schwarzwald 7991 - Copie

La sirène du lac.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 23:23

J'arrivais le matin de bonne heure au Hohneck dans l'espoir de voir le soleil se lever (voir article précédent). La météo en avait malheureusement décidé autrement. La brume laissant progressivement la place à un ciel parfaitement bleu, je me remets en route juste après le petit déjeuner. Je me plonge dans la forêt obscure pour rejoindre le lac du Schiessrothried où des pêcheurs matinaux sont venus taquiner le poisson.

Le lac du Fischboedle est à mon goût l'un des plus beau de toutes les Vosges, tel un bijou serti dans un écrin de verdure. Ses eaux calmes reflètent avec précision chaque détail du paysage dans un miroir parfait. Les bergeronnettes font une danse au dessus de la surface lisse, avant de se poser sur la rive opposée. Les rochers chauffent au soleil, j'en profite pour m'y étendre. Je crois bien m'y être assoupi quelques instants...

Un fort dénivelé m'attend jusqu'au Kastelberg, alors je ne suis pas trop pressé de remettre le sac sur mon dos... Mes efforts seront récompensés à la ferme-auberge ! Le réchaud restera donc sagement au fond du sac. Je suis un peu déçu car ce jour, ils ne servent pas de tarte aux myrtilles. Le patron a juger inutile d'en faire, vu le petit nombre de réservations enregistrées... Et poutant, la salle était pleine de ventres affamés !

Les rochers des Spitzkoepfe m'ont toujours attiré. J'y grimpe aussi loin que je peux, à la limite du raisonnable car je n'ai aucun équipement d'escalade. Une nuée de rougequeues forme un véritable ballet aérien, gobant les insectes malchanceux. De retour sur les pentes du Hohneck, nettement plus fréquentées que ce matin à l'aube, j'en profite pour faire quelques photos de Vosgiennes bien tranquilles... 

 

Itinéraire : Hohneck - petit Hohneck - lac du Schiesrothried - lac du Fischboedle - Kerbholz - FA du Kastelberg - sentier des Névés - Spitzkoepfe - Hohneck. env. 12km et 600m de dénivelés.

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

Hohneck 6102

Ces paysages noyés me rappellent un texte d'Hyppolyte Taine : "Les sapins descendent en des creux où le soleil ne pénètre pas et font une ombre sépulcrale. Dans ces frondrières, l'air froid et le jour éteint sont ceux d'une crypte. Les rocs écroulés et les cadavres d'arbres gisants y semblent des ruines. Des mousses livides noircissent  sur les troncs ou pendent aux branches et, de toutes parts, l'obscurité humide tombe comme un suaire".    

 

 

 

Hohneck 6103 

Tous ces chamois de ce matin m'ont ouvert l'appétit ! 

 

 

 

Hohneck 6128 - Copie

Un petit oiseau prend la pose. 

 

 

 

Hohneck 6133 

Ciel bleu mais un nuage de brume s'accroche au sommet du Hohneck. 

 

 

 

               Hohneck 6139 

               La pêche est plutôt calme au lac du Schiessrothried.

 

 

 

                                    Hohneck 6158 

 

 

 

 

Hohneck 6182

Paysage figé au lac de Fischboedle. 

 

 

 

Hohneck 6197

Une farouche bergeronnette des ruisseaux. 

 

 

 

Hohneck 6212 

La crête des Spitzkoepfe vue de Kerbholz. 

 

 

 

Hohneck 6223 

 Ah, la ferme-auberge du Kastelberg... 

 

 

 

Hohneck 6226

Juste le temps de descendre Pinkie & Winkie des tables avant que les clients s'y installent... 

 

 

 

Hohneck 6230 

Au menu : collet et roïgas mais... point de tarte aux myrtilles !

 

 

 

Hohneck 6234 

Cloches, clarines et toupins décorent l'intérieur. 

 

 

 

Hohneck 6238 

Bon maintenant, il faut monter !

 

 

 

Hohneck 6245 

Le Hohneck à gauche et son petit frère à droite. 

 

 

Hohneck 6248 

Fleur de montagne à tige duveteuse.    

 

 

 

Hohneck 6263 

Les Spitzkoepfe, des rochers découpés en arrêtes acérées comme les dents d'une scie.    

 

 

 

Hohneck 6284 

Un rougequeue se pose avant de reprendre la chasse.    

 

 

 

Hohneck 6301

Le Hohneck, avec ses 1363m. est le 3ème sommet des Vosges.   

 

 

Hohneck 6313 

La dernière Vosgienne à ruminer dans le massif. Aujourd'hui, c'est la transhumance et elles redescendent rejoindre leurs quartiers d'hiver. 

 

 

 

Hohneck 6318 

Une dernière vue sur le Grand Ballon et les Alpes helvètes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 12:24

Ce matin de septembre, une légère brume enlace les flancs des Vosges. Les grands sapins sont à demi noyés derrière le voile laiteux et les couleurs s'estompent au fur et à mesure que nous prenons de l'altitude. Dans le lit glaciaire du lac Blanc, le brouillard stagne tantôt, ou alors dévoile timidement les eaux claires au gré d'un coup de vent.

Le sentier est raide, rocailleux et rendu glissant par les fines gouttelettes qui se déposent sur la  roche granitique. Des mains courantes sécurisent les passages difficiles. Pas grand monde ce matin, la météo en a découragé plus d'un...

Un vacarme de marteaux-piqueurs nous guide vers le lac Noir. Ce bruit infernal remplit les lacets étroits qui descendent vers les eaux sombres. La centrale hydro-électrique n'est plus. Elle retourne en poussières sous l'action de pelles mécaniques. Sans doute est on pressé de voir disparaitre ce batiment qui a coûté la vie à 9 personnes pendant l'hiver 1934...

Le soleil finit par percer. Les oiseaux s'en réjouissent et sifflent dans les arbres dont le feuillage commence à se moucheter. L'automne est bel et bien à nos portes !

Sur la crête le soleil darde, il fait même chaud. Bonne nouvelle, on va pouvoir manger en terrasse. De toute façon, il n'y avait plus de place à l'intérieur de la ferme-auberge du Gazon du Faing. La serveuse n'a pas besoin de ramener la carte : aujourd'hui, c'est baeckeoffe ! Les portions sont gargantuesques mais il reste tout de même une petite place pour une part de tarte aux myrtilles, même accompagnée de crème chantilly...


"Tout brillant de lumière apparaît le lac Blanc

 Dont la nappe limpide a des reflets d'argent

 Sur la rive un château se dresse fantastique

 Bâti par la nature en pierre granitique"  


Ainsi écrivait Georges Spetz (1844 - 1914). Le poète évoque la falaise vertigineuse surmontée d'une statue de la Vierge : la légende affirme qu'il s'agit des ruines du château de Hans von Felsenstein, détruit parce ce que le seigneur était aussi méchant homme que blasphémateur. Aujourd'hui pas de brillance sur le lac mais une lumière mystérieuse filtrée par la brume...

 

Carte IGN : 3618 OT et 3718 OT

 

 

 

Lac-Blanc 4877

La brume se forme doucement au dessus du lac Blanc.    

 

 

 

                 Lac-Blanc 4890

                De nouveaux câbles de sécurité ont été posés.

 

 

 

Lac-Blanc 4921

Ambiance automnale...    

 

 

 

Lac-Blanc 4923

Attention, les jours de brume, les araignées géantes sont de sortie !    

 

 

 

Lac-Blanc 4936

Le lac Noir et ce qui reste de la station de pompage.    

 

 

 

  Lac-Blanc 4933

       Il ne reste déjà plus que les fondations...

 

 

 

                   Lac-Blanc 4937

                    Le soleil sort vainqueur de cette bataille !

 

 

 

Lac-Blanc 4944

      Les chaumes du Faing.

 

 

 

Lac-Blanc 4951

On arrive à la ferme-auberge du Gazon du Faing, une bonne adresse !    

 

 

 

        Lac-Blanc 4956

        Fichtre, le couvercle ne ferme même pas !

 

 

 

                         Lac-Blanc 4960

Le serveuse me certifie que c'est bien son papa qui a ramassé les myrtilles, elles ne viennent pas de Pologne !    

 

 

 

        Lac-Blanc 4962

       Un gourmand qui va avoir du mal à avancer sur le sentier...

 

 

 

Lac-Blanc 4979

Les Taubenklagfelsen.    

 

 

 

Lac-Blanc 4981

Non, ce n'est pas une sieste, juste quelques instants de "méditation" sur les excès de table...    

 

 

 

Lac-Blanc 4990

Le brouillard remonte du côté alsacien...    

 

 

 

Lac-Blanc 5004

 

 

 

 

  Lac-Blanc 5016

      Champignon sur un tronc mort.

 

 

 

Lac-Blanc 5025

Une lumière surréaliste plane au dessus du lac Blanc...    

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 15:29

Un itinéraire bien étudié, une météo correcte, une organisation au top, un barbecue aux petits oignons et un accueil très chaleureux, c'est ce que l'on peut retenir de cette belle sortie organisée par Francis et Jean-Luc. 

Chaque année, un groupe d'amis fait une sortie accompagnés de leurs compagnons à 4 pattes, je veux bien sûr parler de lamas, dans la forêt domaniale de Walscheid. Une forêt que je découvre peu à peu car j'ai l'occasion de m'y rendre assez souvent.

Cette année, Jean-Luc a la bonne idée de nous inviter et c'est sans hésiter que nous nous joignons au groupe. Randonner avec des lamas est très agréable, de plus, pas besoin de porter le moindre sac, on peut aisément les charger sur leur dos !

Le parcours fait environ 18 kilomètres avec un fort dénivelé dès le départ, histoire de bien chauffer les mollets ! Nous passons par le Fischbachberg par des sentiers non balisés pour rejoindre le cimetière gallo-romain des Trois Saints. Il est presque 14 heures quand nous déballons les sacs pour le déjeuner. Heureusement, il n'y a plus qu'à poser les steacks et les saucisses sur la grille, les braises sont à point. Quand je vous dis que l'organisation est au top, vous pouvez me croire !

Au retour, nous passons par Harreberg. Une maison très décorée interpelle ceux qui passent devant. Forcément. Des scenettes de métiers d'autrefois avec des personnages hauts en couleurs, qui, devinez quoi.. mais oui, ils s'animent quand on tourne le bouton !

 

Carte IGN : 3715 OT

 

Nota : certaines photos sont de Jean-Luc ou Marie José.

 

Rando 6496

Les lamas sont impatients de se dégourdir les pattes !

 

 

 

Rando 6488

Dans la montée de la Hochschanz.

 

 

 

          Rando 6497 - Copie

          Ne sont ils pas mignons ?

 

 

 

Rando 6511

 

 

 

 

                  Rando 6537

          Tiens, l'homme au chapeau tyrolien revient souvent sur les photos...

 

 

 

Rando 6542

Autour du Fischbachberg.

 

 

 

Rando 6547

Un beau point de vue sur le rocher de Dabo.

 

 

 

Rando 6548

Le petit bonhomme en mousse ?

 

 

 

Rando 6572

Une punaise orange.

 

 

 

Rando 6587

Le cimetière des Trois Saints.

 

 

 

Rando 6600

Une stèle funéraire ornée de fleurs.

 

 

 

Rando 0680 00008572

Goûtons voir ce vin de pissenlit !

 

 

 

Rando 6626

 

 

 

 

Rando 0681 00008573

Des tartes à n'en plus finir !

 

 

 

00006712 - Copie

La maison enchantée de Marcel à Harreberg.

 

 

 

            Rando 6670

            Quelque chose qui ressemble à une laie...

 

 

 

Rando 6684

Chez Francis, il y aussi des biquettes et plein d'autres animaux !

 

 

 

                         Rando 6503 - Copie

 

 

                           Vivement la prochaine sortie !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 23:59

Elle se dresse là, dans le val de Saint Nicolas, au creux duquel un ruisseau se précipite, rebondissant en cascades sur les accidents du terrain. "Elle", c'est la chapelle Saint Nicolas, avec son histoire et sa légende. Elle a été construite sur les fondations d'une des plus ancienne chapelle de la vallée de Saint Amarin.

Vers 1550, un voiturier aurait eu un accident, la charrette et son attelage aurait basculé en contrebas, dans le ruisseau. Mais heureusement, aucun dégat ! En remerciement de ce miracle, le sanctuaire est construit. A cette époque, la chapelle s'appellait Saint Nicolas des Rochers pour la différencier de l'église d'Oderen placée sous le même vocable.

C'est avec cette histoire en tête que nous remontons le long du petit torrent de montagne menant au col d'Oderen. Nous bifurquons vers la Faigne des Minons. Beaucoup de dénivelés sont au programme du jour avant d'atteindre le sommet du Drumont (et sa ferme-auberge) qui culmine à 1200m. d'altitude. Heureusement qu'après le repas, il n'y a que de la descente... Les menus marcaires sont décidement très copieux !

L'itinéraire passe par 2 abris pour randonneurs, tout confort ! On y trouve de quoi se chauffer, de quoi dormir à l'étage, c'est du grand luxe ! De beaux paysages sont au rendez-vous dans cette partie des Vosges pas très fréquentée des randonneurs mais plutôt des parapentistes qui s'en donnent à coeur joie sur les pentes raides jusque dans la vallée...

 

Itinéraire : Chapelle St Nicolas - Faigne des Minons - Tête de Fellering - Hasenkopf - le Drumont - Chalet du Plain du Repos - Fontaine des Boculons - Chalet du Pont Martin - Faigne des Minons - Chapelle St Nicolas.  env. 17 km.

 

Carte IGN : 3619 OT

 

 

 

Chapelle 0563

Au 17ème siècle, à côté de la chapelle habitait un frère ermite, le Waldbruder. Il est chargé d'accompagner les voyageurs dans les passages escarpés du vallon de la Werschmatt. Les jours de tempête, il sonne la cloche de la chapelle pour guider les malheureux surpris par le mauvais temps. La clairière porte aujourd'hui son nom, Waldbruder Mattel.    

 

 

 

     Chapelle 0472

     Mousse des bois couverte de rosée matinale.    

 

 

 

                           Chapelle 0475 

                             Sur le sentier de la Tête de Fellering.

 

 

 

Chapelle 0485

Au Hasenkopf.

 

 

 

Chapelle 0490

 

 

 

 

Chapelle 0493 

 

 

 

 

Chapelle 0495 

La table d'orientation du Drumont.    

 

 

 

Chapelle 0502

Et là c'est la ferme-auberge du Drumont...    

 

 

 

                           Chapelle 0505 

                           Une bonne soupe et tout le reste...

 

 

 

               Chapelle 0519 

               Y a plus qu'à se laisser glisser jusqu'à l'étang !

 

 

 

Chapelle 0521 

 

 

 

 

Chapelle 0531 

L'étang du Drumont (alt 1007m.)    

 

 

 

Chapelle 0532

L 'abri du Plain du Repos.    

 

 

 

Chapelle 0482 

Papillon Paon du jour.    

 

 

 

Chapelle 0541 

On arrive à l'abri du Pont Martin.    

 

 

 

Chapelle 0543

Avec son intérieur confortable.    

 

 

 

      Chapelle 0552 

      Retour à la Faigne des Minons (il me plaisait bien, ce panneau...)    

 

 

 

Chapelle 0556 

Nous retrouvons la chapelle St Nicolas.    

 

 

 

                                Chapelle 0559 

                                Détail d'un vitrail de la chapelle.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 07:28

Sur un parcours que nous connaissons bien, Hugo et moi sommes allés en quête de 2 têtes gravées dans le secteur de l'ancien comté de Salm. Le circuit fait environ 16 kilomètres, peut être un peu plus avec les crochets pour voir l'une ou l'autre curiosité.

Il y a surtout une belle montée depuis la maison forestière de Salm jusqu'à la ruine éponyme. C'est sur un rocher qui portait jadis des batiments d'un château médiéval que nous trouvons la seconde tête. Celle-ci est très érodée car elle a subit les outrages du temps. Les ruines sont en pleine restauration et des mûrs oubliés sont en cours de dégagement. Les bénévoles (les Veilleurs de Salm) y travaillent d'arrache-pied.

Nous prenons ensuite la direction de la Tête Pelée et de la Chatte Pendue. C'est sur ce promontoire grèseux que nous poserons nos sacs à dos pour la pause de midi. 2 randonneuses nous ont rejoint et s'allongent sur le roc chauffé par le soleil après le déjeuner.

Il est temps de reprendre le sentier par le chemin des Passeurs pour rallier le petit abri rond de la Haute Loge. Là aussi, longue pause dans les bruyères aux parfums suaves, juste pour goûter et apprécier la quiétude de cet endroit sauvage. A peine plus d'une heure et 400 mètres de dénivelés plus tard, nous nous retrouvons au Coucou, où se mirent sapins et chênes dans les eaux de l'étang...

 

Itinéraire : Etang du Coucou - Ferme Kupferschmitt - cimetière menonite - MF de Salm - château de Salm - Tête Pelée - Chatte Pendue - chalet Frientz - la Haute Loge - retour à l'étang du Coucou.

 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

Chatte-Pendue 1738

L'étang du Coucou (alt 553m).

 

 

 

    Chatte-Pendue 1739

 

 

 

 

Chatte-Pendue 1746

Ancienne métairie du château de Salm, où vivait Jacob Kupferschmitt.

 

 

 

                     Chatte-Pendue 1753

                     Tombe anabaptiste au cimetière menonite.

 

 

 

                  Chatte-Pendue 1756

                    La 1ère tête de Salm.

 

 

 

 Chatte-Pendue 1770

C'est la saison des myrtilles !

 

 

 

Chatte-Pendue 1775

La grotte du crapaud (c'est moi qui l'ai baptisé ainsi...)

 

 

 

Chatte-Pendue 1819

Les murailles de Salm.

 

 

 

Chatte-Pendue 1797

Une belle vue sur le massif du Donon et ses environs.

 

 

 

                              Chatte-Pendue 1780

                               La seconde tête a bien souffert !

 

 

 

Chatte-Pendue 1843

La poursuite du lièvre, un jeu datant du XIIème siècle. La règle du jeu et les pions se trouvent dans la boite grise.

 

 

 

Chatte-Pendue 1851

Front de taille près du château.

 

 

 

Chatte-Pendue 1852

 

 

 

 

            Chatte-Pendue 1927

            La Chatte Pendue (alt 900m).

 

 

 

       Chatte-Pendue 1911

 

 

 

 

Chatte-Pendue 1937

Et c'est l'heure du casse-croute !

 

 

 

Chatte-Pendue 1953

Le promontoire vu d'en-bas.

 

 

 

Chatte-Pendue 1986

Randonneuse se ressourçant...

 

 

 

Chatte-Pendue 2036

Haute Loge.

 

 

 

Chatte-Pendue 2078

Les Hautes Chaumes et plus loin, la Tête des Blanches Roches.

 

 

 

  Chatte-Pendue 2092

 

 

 

 

Chatte-Pendue 2102

Lumières de fin d'après-midi à l'étang du Coucou.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 23:22

C'est une belle randonnée, très aérienne, au départ du col de la Schlucht. L'itinéraire va traverser des paysages alpestres et des sites magnifiquement sauvages. Un peu moins fréquenté que le sentier des Roches, les Spitzenfels et les Hirschsteine ne manquent cependant pas d'attraits. Ces sites très accidentés sont bien sécurisés par des mains courantes, leur prêtant des allures de via ferrata des Vosges...

Les températures sont estivales mais très supportables car une bonne partie du parcours se fait sous le couvert des conifères et de hêtraies. Nous déballons nos sacs à dos et déjeunons sur l'herbe, tout en savourant les vues qu'offrent les crêtes vosgiennes arrondies. 2 lacs sont également au programme : le lac Vert et le lac aux Truites. Des baigneuses s'y plongent volontiers pour quelques brasses rafraichissantes.

L'auberge du Forlet étant bondée, il nous faut grimper jusqu'au Gazon du Faing pour mériter une part de tarte à la myrtille. L'heure du déjeuner étant passée depuis longtemps, nous n'avons donc aucun mal à trouver une table pour faire une petite pause. Il ne nous reste plus qu'à prendre le chemin du retour où nous attendent encore quelques beaux dénivelés avant de regagner le col de la Schlucht.

 

Itinéraire : col de la Schlucht - Spitzenfels - Hirschsteine - Missheimle - Schupferen - Seestaettle - lac Vert - lac Forlet - Gazon du Faing - FA du gazon du Faing - le Tanet - Wurzelstein (Haut Fourneau) - Spitzenfels - col de la Schlucht. 8 heures de marche avec les pauses  

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

Lac-Vert 2147

Le belvedère rocheux des Spitzenfels.    

 

 

 

                 Lac-Vert 2163

                 Ce passage étroit marque l'entrée des Hirschsteine.    

 

 

 

 

Lac-Vert 2210 

La vue est à couper le souffle !    

 

 

 

           Lac-Vert 2225

            On s'accroche !

 

 

 

                         Lac-Vert 2247

                         L'escalier des Hirschsteine.

 

 

 

        Lac-Vert 2259

 

 

 

 

Lac-Vert 2271

      Passage d'un pierrier.

 

 

 

Lac-Vert 2288 

 

 

 

 

Lac-Vert 2299 

Déjeuner sur l'herbe (ou sur une souche) !    

 

 

 

Lac-Vert 2310 

Un chamois tout près du lac Vert.    

 

 

 

Lac-Vert 2347 

Lac Vert aussi appelé lac de Soultzeren.    

 

 

 

Lac-Vert 2384 

      2 baigneuses.

 

 

 

Lac-Vert 2403  

Cette sculpture me fait penser à quelqu'un... (sans la canne !)    

 

 

 

Lac-Vert 2426 

L'auberge du Forlet dans un écrin alpestre.    

 

 

 

Lac-Vert 2431 

Lac Forlet (lac aux Truites).    

 

 

 

Lac-Vert 2440 

 

 

 

 

Lac-Vert 2506 

Des linaigrettes abondent dans un passage humide.     

 

 

 

Lac-Vert 2502

Linaigrettes à la soie cotonneuse.    

 

 

 

Lac-Vert 2579 

Une belle vue du lac Forlet depuis le Taubenklangfelsen.    

 

 

 

Lac-Vert 2585

La ferme-auberge du Gazon du Faing.    

 

 

 

Lac-Vert 2590 - Copie 

Pour moi, c'est ici que l'on mange la meilleure tarte aux myrtilles des Vosges...

 

 

 

Lac-Vert 2629 

Les sommets arrondis des Vosges.    

 

 

 

Lac-Vert 2646 

Sommet du Tanet (alt 1292m).    

 

 

 

              Lac-Vert 2671 

              Le piton granitique des Wurzelstein.

 

 

                            Merci de votre visite, à bientôt !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 13:14

Il faisait chaud ce jour là, très chaud. Il a fallu changer l'itinéraire prévu pour un plan B. On opte pour un circuit "tout à l'ombre" tant la chaleur est insupportable en plein soleil. 

La petite troupe se met rapidement en marche pour prendre la direction de la Villa About. Le sentier s'élève gentillement dans le col de Saverne en passant par l'ancienne voie. Nous faisons un premier arrêt au Saut du prince Charles pour permettre à J.C. de souffler un peu : les montées, c'est plus sont truc !

Au niveau du fossé des pandours, nous bifurquons sur un petit sentier que je n'avais jusque là jamais pris (triangle jaune). Il nous redescendra vers le petit abri près de la fontaine Mélanie, toujours bien à l'ombre des feuillus. Nous poserons les sacs à dos sur des grumes pour le repas de midi. Michèle a même pensé à ramener des bières à la cerise (fraiches !) pour l'apéro !

Après avoir rechargé les batteries, une petite grimpette vers le rocher du Breitkopf nous attend. La beauté du site fait oublier la chaleur... Heureusement que tout le parcours se fait sous le couvert des arbres, à l'exception d'une centaine de mètres à St Vit. Mais là aussi, on a vite fait de se réfugier dans la grotte. La fin du parcours n'est plus qu'une formalité puisqu'il n'y aura plus que de la descente - Bravo à Jean-Claude qui s'en est très bien sorti !

 

Itinéraire : Villa About - Saut du prince Charles - Fossé des Pandours - Fontaine Mélanie - rocher du Breitkopf - MF Schweizerhof - Grotte St Vit - Ramsthal - Villa About.  env. 16Km

   

Carte IGN : 3715 OT

 

 

Breitkopf 1071

Rocher au Saut du prince Charles.    

 

 

 

    Breitkopf 1083

      Fraises des bois.

 

 

 

Breitkopf 1104

Le fossé des Pandours.

 

 

 

Breitkopf 1091

Ce crapaud recherche aussi un peu de fraicheur sous les feuilles...    

 

 

 

                         Breitkopf 1106

                          Vers la fontaine Mélanie.

 

 

 

Breitkopf 1127

L'abri du beau rivage.

 

 

 

                            Breitkopf 1131 - Copie

      Aujourd'hui, je n'ai qu'à bien me tenir, Noémie a sorti son réflex Canon !

 

 

 

Breitkopf 1155

Salades légères pour le repas de midi...    

 

 

 

Breitkopf 1133

Fontaine Mélanie.    

 

 

 

Breitkopf 1177

Rocher du Breitkopf.

 

 

 

Breitkopf 1197

Une gravure au rocher du Breitkopf.

 

 

 

                         Breitkopf 1192 - Copie

                           Une pause s'impose...

 

 

 

Breitkopf 1209

La croix du Herrgott.

 

 

 

Breitkopf 1222

Ben alors, t'as pêté une durit ?

 

 

 

                            Breitkopf 1260 - Copie

                            Mais qu'est ce qu'elle prend en photo ?

 

 

 

Breitkopf 1340

Ah, une fleur de nénuphar...    

 

 

 

Breitkopf 1261 - Copie

Et une libellule bleue  (Agrion jouvencelle).  

 

 

 

Breitkopf 1292

      Et aussi les belles fleurs du jardin de Saint Vit...

 

 

 

Breitkopf 1300 - Copie

 

 

 

 

Breitkopf 1354

Tiens, une nouvelle façon de porter un sac à dos !    

 

 

 

Breitkopf 1363

Dans la jungle de Saverne, il y a des sauvages...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 09:37

Cette belle randonnée d'environ 17 kms avec pas mal de dénivelés, va nous élever sur un sommet Vosgien qui mérite le détours. Le Grand Ventron surplombe le lac de Kruth-Wildenstein, le plus grand et le plus récent des lacs artificiels du massif. Il se situe dans la dernière vallée Alsacienne (celle de la Thur) avant le col de Bramont, porte de la Lorraine. Il fut crée en 1965, au grand dam des écologistes qui ont vu disparaitre sous ses flots la seule colonie de crocus blancs que comptaient les Vosges.

La vallée très encaissée de la Thur, témoigne de l'activité intense de l'ancien glacier, tout en procurant au lac un bel écrin de verdure. Les sombres forêts et les flancs escarpés des montagnes, donnent à ce site un charme particulier. Certains poètes locaux s'en sont inspirés à la manière d'Alphonse de Lamartine et d'autres poètes romantiques...

Les bords du lac attirent randonneurs, pêcheurs et amateurs de baignades. Les éclaboussements de la cascade du Bockloch complète cette rando dans un site préservé et sauvage. Un ancien chemin de schlittage va nous mener au sommet du Grand Ventron qui offre l'un des plus beau panoramas Vosgiens. Le nom "Ventron" provient de vintergés ou Winteringen qui signifie "hivernage" en germanique. Le village éponyme abritait, durant l'hiver, les troupeaux et marcaires Alsaciens.

Pour l'heure de midi, nous arrivons à l'auberge du Ventron. Nous n'avons pas réservé et le parking plein à craquer n'annonce rien d'encourageant. Mais nous ne sommes que 2, et la serveuse nous déniche une table au fond de la salle. Nous prenons chacun un menu. Grave erreur, que nous allons payer chère durant toute l'après-midi. C'est tout simplement trop copieux ! Rien que pour l'entrée, j'avais 8 tranches de lard grillé dans l'assiette...

 

Itinéraire : Lac de Kruth-Wildenstein - cascade du Bockloch - Adamskopf - Abri du Hinterbockloch - Grand Ventron(sommet) - Auberge - Petit Ventron - Tête du Chat Sauvage - Chaumes de Vintergés - retour au lac par le sentier balisé disque jaune. 

 

Carte IGN : 3619 OT

 

 

Ballon-Alsace 5351

Le lac de Kruth-Wildenstein (alt 545m.) est très poissonneux, mais ce n'est pas le moment de pêcher, on a une rando à faire !    

 

 

 

                     Ballon-Alsace 5374

                     Attention aux éclaboussures sous la cascade du Bockloch !      

 

 

 

Ballon-Alsace 5157

Le ruisseau du Vorderbockloch.

 

 

 

                            Ballon-Alsace 5151

                            Un sentier empierré au dénivelé prononcé...

 

 

 

Ballon-Alsace 5175

 L'abri du Hinterbockloch était occupé par des scouts.

 

 

 

Ballon-Alsace 5180

Le massif du Ventron est très sauvage.    

 

 

 

Ballon-Alsace 5217

Le Grand Ventron culmine à 1204 mètres.    

 

 

 

Ballon-Alsace 5233    

La table d'orientation du sommet.    

 

 

Ballon-Alsace 5238

L'auberge se situe à une cinquantaine de mètres en contre-bas.   

 

 

 

Ballon-Alsace 5240

On n'est pas les premiers....    

 

 

 

                           Ballon-Alsace 5246

                          Là, c'est juste l'entrée...

 

 

 

Ballon-Alsace 5252

      Le plat de résistance, qui va résister toute l'après-midi...

 

 

 

                       Ballon-Alsace 5255

                    Mais il reste toujours de la place pour quelques brimbelles !

 

 

 

Ballon-Alsace 5266

Il ne nous reste plus qu'à ruminer tout ça, n'est ce pas m'dame la Vosgienne !   

 

 

 

Ballon-Alsace 5274

Ici, on croise toutes sortes de randonneurs...    

 

 

 

Ballon-Alsace 5277

Vers la Tête du Chat Sauvage.    

 

 

 

Ballon-Alsace 5297

Les sommets alentours vus depuis la Tête du Chat Sauvage (alt 1153m).    

 

 

 

Ballon-Alsace 5305

L'abri des chaumes de Vintergés.

 

 

 

                           Ballon-Alsace 5341

                           Vue sur le village de Kruth.

 

 

 

Ballon-Alsace 5354

Retour au lac de Kruth-Wildenstein.    

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 07:34

Le Schneeberg fait partie de ces montagnes ayants inspiré la mythologie nordique. Dans les temps les plus reculés, dit-on, des géants peuplaient nos plaines et nos vallées. Aujourd'hui, la plupart de ces demi-dieux sont transformés en sages rochers...

Avoisinant les 1000 mètres d'altitude, ce massif aux pentes raides et sauvages est très giboyeux. J'espérais surprendre une biche ou un sanglier à l'Umwurf, mais hélas, il y avait trop de vent et les bêtes ne sortent pas par ce temps-là ! J'ai tout de même vu bouger quelque chose derrière un sapin, mais ce n'était qu'un petit groupe de randonneurs marchant en direction du refuge. L'heure du repas approchait... Pour ma part, je préfèrais m'installer sur des grumes posées au bord d'un chemin non balisé. Je rejoignais ensuite le col du Hoellenwasen, puis l'Urstein et le Hengst. Sur mon sentier se trouvent de jolies bornes dont je ne connais pas les armoiries. Le blason est barré d'un trait large, traversé d'une crosse d'évèque. A quel village appartiennent ces armes ?

Jusqu'ici, je marchais sous un ciel gris, n'espérant plus voir le soleil. Ce n'est qu'en redescendant vers mon point de départ qu'il fit enfin son apparition...   

 

Cartes IGN : 3715 OT + 3716 OT

 

Itinéraire : Les fermes du Schneeberg - sommet - refuge du Schneeberg - Umwurf - Baerenberg - col du Hoellenwasen - Urstein - le Hengst - Windsbourg - les fermes du Schneeberg

 

Le-schneeberg 4586

Les fermes du Schneeberg, mon point de départ.

 

 

 

Le-schneeberg 4596

Une belle vue sur la Suisse d'Alsace.

 

 

 

      Le-schneeberg 4608

        "WANGENBURG", en langue germanique !

 

 

 

Le-schneeberg 4610

Le sommet du Schneeberg est un rocher aménagé (alt 961m).

 

 

 

Le-schneeberg 4629

Cette belle cupule est-elle aussi taillée de main d'homme ?

 

 

 

Le-schneeberg 4634

Le troglodyte est un petit oiseau discret (il ne pèse que 9 grammes), mais son chant est très mélodieux ! Il est facilement reconnaissable à sa silhouette ronde et sa queue dressée. Il se faufile partout, inspectant le moindre recoin pour trouver sa pitance : araignée, insecte, cloporte... Vous le trouverez dans les tas de bois et au plus profond des taillis : une vraie souris !

 

 

 

Le-schneeberg 4673

Le refuge du Schneeberg.

 

 

 

Le-schneeberg 4654

L'intérieur un peu sombre...

 

 

 

Le-schneeberg 4682

 Je monte au sommet de l'Umwurf un peu en diagonale... 

 

 

 

Le-schneeberg 4706

 L'abri de l'Umwurf. 

 

 

 

 Le-schneeberg 4720

  Une tourterelle des bois qui a passé un mauvais quart d'heure... 

 

 

 

                       Le-schneeberg 4731

        Une bien jolie borne, mais son histoire m'échappe complètement...

 

 

 

Le-schneeberg 4741

 Mon "cassoulet Toulousain Traditionnel"... 

 

 

 

Le-schneeberg 4754

Un antique rocher au milieu de bois. 

 

 

 

Le-schneeberg 4768

Le petit cheval de grès dans la clairière du Hengst. 

 

 

 

Le-schneeberg 4774

Et de retour aux fermes du Schneeberg. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 12:38

Je partais de chez moi pour me rendre à la Rothlach de bon matin. Le soleil brillait. Au fur et à mesure que je me rapprochais de ma destination, le ciel se couvrait et ce fut carrément un épais brouillard qui m'enveloppait dans la montée du Hohwald.

Lorsque j'arrivais à la Rothlach, Philippe, l'auteur du blog "Sarrebourg 57400" link, m'attendait déjà. Un rapide point sur l'itinéraire du jour et on se mettait en marche. Il ne faisait pas bien chaud, même un peu humide... La brume ajoutait un côté mystérieux à la forêt, une ambiance que j'aime bien. Finalement, un temps idéal pour observer le gibier qui se sent plus en sécurité. 3 laies grattent le sol, accompagnées de marcassins. Je m'approche prudemment mais la plus grosse des laies me tient à distance pour couvrir la fuite de ses congénères.

Arrivés au Hohwald, la brume s'est dissipée, mais il fait toujours gris. Quelques sculptures égayent les rues vides du village divisé en une douzaine de petits hameaux. Notre itinéraire passe par la belle cascade du Kreutzweg. C'est l'Andlau qui se jette du haut de la falaise. Nous prenons un bon repas chaud au chalet du Rohrbach. Philippe débouche une bouteille de cidre pour l'apéro, la suite sera arrosé d'un Bordeaux.

Sur le chemin du retour, nous apercevons une jolie biche. Philippe a eu l'occasion de lui tirer le portrait. La chance me sourira un peu plus tard, quand je pense reconnaitre un chat sauvage. Un virage couvre mon approche et j'ai pu le prendre en photo à moins de 100 mètres. Pour fêter celà, il fallait bien une part de tarte à la myrtille... 

 

Itinéraire : Rothlach - Neuntelstein - MF Welschbruch - Holderlach - Rothfelsen - Hohwald - Cascade de l'Andlau - chalet du Rohrbach - Kirchbuhl - Rothlach. Distance : une vingtaine de Km.

 

Carte IGN : 3716 ET

 

les-4-cascades-suite 4804 - Copie

Une forêt grise et humide...    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4812

L'abri du Neuntelstein.    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4818 

Le site offre une belle vue sur le Mont Ste Odile. Par temps clair, uniquement !    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4832 - Copie 

Une laie me tient en respect...    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4838 - Copie 

Le reste de la harde.    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4841 - Copie 

 

 

 

 

les-4-cascades-suite 4872 

Enfin un rayon de soleil à l'abri du Holderlach.    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4877 

Un bûcheron prend le mètré des grumes, afin d'en calculer le volume.    

 

 

 

                             les-4-cascades-suite 4902 

                             Le Rothfelsen.

 

 

 

les-4-cascades-suite 4915

Déjà un randonneur me précède en entrant au Hohwald !    

 

 

 

                             les-4-cascades-suite 4920

                           Heureusement, nous n'avons pas eu à sortir nos parapluies...

 

 

 

                                     les-4-cascades-suite 4937 

     Quelque chose me dit que dans cette maison habite un randonneur...heureux !

 

 

 

les-4-cascades-suite 4942

Moi aussi, j'ai vu l'ours !    

 

 

 

les-4-cascades-suite 4955 - Copie 

Et même une grenouille. Ou est-ce un crapaud ?   

 

 

 

                                      les-4-cascades-suite 5017 

                                      La belle cascade du Hohwald.

 

 

 

les-4-cascades-suite 5023 

La même, vue du haut.    

 

 

 

les-4-cascades-suite 5046 

Pour la première, on s'offre un abri luxueux !    

 

 

 

les-4-cascades-suite 5052 

Une table bien garnie au Rohrbach...    

 

 

 

les-4-cascades-suite 5051 - Copie 

Pour moi, ce sera lapin aux knepfle...    

 

 

 

les-4-cascades-suite 5071 - Copie 

Un beau chat forestier (félis sylvestris). C'est la troisième fois que j'en vois un.

 

 

 

les-4-cascades-suite 5074 

Retour à la Rothlach. Est-ce que l'auberge est ouverte ?    

 

 

 

les-4-cascades-suite 5080 

      Et en plus, il reste de la tarte aux myrtilles...

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 07:11

Cette année, c'est la commémoration du début du 1er conflit mondial. Pas moins de 3 sites importants de cette guerre jalonnent ma randonnée d'une vingtaine de kilomètres. Mais avant de visiter ces forteresses Allemandes, je commence mon parcours en passant par 2 rochers remarquables.

Le premier de ces rochers est la Roche de l'Alevin, qui présente une vue vers Raon l'Etape. A proximité se dresse un dolmen naturel. Je trouve un second dolmen non loin du rocher de Derzonnier, un des plus beau rocher du secteur. Celui-ci aussi offre une vue encore dégagée, au prix d'une petite grimpette. Le Derzonnier abrite un nid de faucon placé sous la plus haute corniche, bien à l'écart des prédateurs.

Une ceinture de bunkers m'accueille avant que j'atteigne la Pierre Piquée. Ces blockhaus abritaient des mitrailleuses placées en défenses de la forteresse principale.

Je décide de prendre mon repas un peu avant le site du Pain de Sucre, en respect pour ce lieu où tant d'hommes ont perdu leur vie. Ce site particulier de la Grande Guerre fera l'objet d'un prochain article, je ne rentrerai donc pas dans les détails aujourd'hui.

Ma randonnée me conduira jusqu'aux limites orientales de la forêt domaniale de Celles sur Plaine où se dresse la hauteur 837 appelée Tête du Coquin. Ce rocher était une sentinelle naturelle. Bétonnée et transformée en observatoire par l'armée Allemande dès le début du conflit. Et pour cause : ce lieu stratégique offre une vue à 360°, notamment sur les vallées de la Plaine et du Raboteau...

 

Itinéraire : Maison forestière de Lajus - roche de l'Alevin - rocher de Derzonnier - Vierge de Novion - Haut de la Halte - la Pierre Piquée - Vierges de Dialtrepoix - le Pain de Sucre - la Tête du Coquin et retour.

 

Carte IGN : 3616 OT

 

Tete-du-Coquin 4232

En dehors d'une belle vue, la roche de l'Alevin ne présente qu'un faible intéret     

 

 

 

Tete-du-Coquin 4238

Un dolmen près de l'Alevin.

 

 

 

Tete-du-Coquin 4267

Le nid se trouve tout en haut, à gauche, du rocher de Derzonnier.    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4248

 La vue depuis le Derzonnier.

 

 

Tete-du-Coquin 4244

Et encore un dolmen au Derzonnier.    

 

 

 

  Tete-du-Coquin 4249

    L'extrémité est d'un beau rouge vif sur ce lichen cladonia macilenta.

 

 

 

Tete-du-Coquin 4297

L'abri de la vierge de Novion. Il mériterait un bon coup de balai !   

 

 

 

Tete-du-Coquin 4300

Vue sur le village de Celles sur Plaine.    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4312

Des blokhaus menaçants sont en premières lignes de la Pierre Piquée.

 

 

 

Tete-du-Coquin 4337

Bunker de la Pierre Piquée. Les soldats Allemands ont surnomé leur forteresse la "Feste Schlangenbourg". Le sous-lieutenant Schlange fut tué le 23 septembre 1914 lors de la conquête du sommet. Aucune attaque Française ne put venir à bout de la forteresse. De là s'étend tout un réseau de galeries souterraines, en partie écroulées et que je déconseille de visiter.    

 

 

 

                         Tete-du-Coquin 4345

La croix Louis Adam. Sur le panneau, on peut lire : Haut chargeoir (alt 695m), Louis Adam, mort par accident le 12 octobre 1899 lors de l'élagage d'un sapin pour un mat destiné à la Marine. 

 

 

 

  Tete-du-Coquin 4357

      Au carrefour des vierges de Dialtrepoix.

 

 

 

Tete-du-Coquin 4363

Je ne vais pas me laisser abattre, au menu: joues de porc en sauce...    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4383

Un papillon Tircis sur une fougère.    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4396

L'entrée vers le Pain de Sucre.    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4496

La Tête du Coquin sera ma dernière étape de cette belle randonnée.    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4504

La fontaine des boeufs.    

 

 

 

Tete-du-Coquin 4516

Il y a un abri pour randonneurs sous le rocher du Coquin. L'intérieur du rocher est creusé et transformé en bunker.  

 

 

 

Tete-du-Coquin 4563

Le rocher tabulaire fortifié. Cet endroit me remémore bien des souvenirs !

 

 

 

Tete-du-Coquin 4532

Ici on jouit d'une vue imprenable sur toute la région...

 

 

Partager cet article
Repost0