Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:09

Voici quelques photos prises il y environ un mois déjà, lors d'une belle randonnée automnale dans les Hautes Vosges.

Nous prenons le départ à Altenhof, près de Metzeral dans la vallée de la Fecht. L'itinéraire grimpe au Pfeifferberg et passe par le Sillackerwasen avant de rejoindre le lac de Schiessrothried. De là, nous redescendons au joli petit lac de Fischboedle.

Jusqu'ici, nous n'avons croisé personne. Des geais et des merles comme seule compagnie. Ce n'est qu'à l'heure du déjeuner que les abords du petit lac romantique vont se remplir de randonneurs affamés.

Le retour se fera en longeant le petit torrent du Wormsabachrunz. Son murmure nous accompagne jusqu'à Steinabruck. Une vieille connaissance un peu mal lèchée (si vous voyez de qui je veux parler) nous attend au pied de la vallée de la Wormsa... 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

cascade 4926

 Un chemin forestier dans les Hautes Vosges.

 

 

 

cascade 4898 

 

 

 

 

cascade 4904

Un geai des chênes. Son nom provient du fait que la moitié de sa nourriture se compose de glands. A l'occasion, il pille quelques nids en gobant oeufs ou oisillons, signant bien là son appartenance à la famille des corvidés. 

 

 

cascade 4932

Le lac de Schiessrothried (alt 930m). 

 

 

 

cascade 4951 

 

 

 

 

cascade 4965

 

 

 

 

cascade 5005

Le lac du Fischboedle d'origine glaciaire. Il n'est profond que de 4 mètres. 

 

 

 

cascade 4986                                                Les Wasserfelsen surplombent le petit lac. 

 

 

 

cascade 5012 - Copie

Le lac et sa gloriette. 

 

 

 

cascade 5030

                          ...Et le grand tétras, fidèle au poste ! 

 

 

 

cascade 5032

Déjeuner sur un vieux tronc. 

 

 

 

cascade 5040 

Il commence à y avoir du monde, il est temps de partir... 

 

 

 

cascade 5095 - Copie 

Le GR5, côté "gauche", est bien plus romantique. 

 

 

 

cascade 5110

 

 

 

cascade 5135 

 

 

 

 

cascade 5144

                   Sans doute, l'un des derniers spécimens de l'année... 

 

 

cascade 5158 

 

 

 

 

cascade 5171

Les vosgiennes se retrouvent dans la vallée avant de rentrer définitivement au bercail. 

 

 

 

cascade 5190 - Copie 

Le vieux gardien de la vallée de la Wormsa. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:30

Aujourd'hui, c'est dans les vignes que nous allons nous promener, précisément sur le sentier des 3 chapelles du Kochersberg. C'est un beau circuit d'une quinzaine de kilomètres à travers les coteaux de l'Ackerland, ce qui fait environ 5 heures de marche, un peu plus si on prend le temps de faire une pause casse-croute et quelques photos...

Nordheim, Kuttolsheim, Wintzenheim se trouvent sur la limite Ouest du Kochersberg. Les premières habitations strasbourgeoises en marquent la limite Est. Hochfelden et Breuschwickersheim se trouvent respectivement aux points Nord et Sud du Kochersberg, mais nous n'irons pas jusque là !

C'est une terre riche, jadis et jusqu'à maintenant, jardin et grenier de Strasbourg et de toute la région. Cette étendue fertille est une succession de petits villages où les bois sont râres, tellement la terre est précieuse. On y trouve quelques vergers et des vignes à flancs de collines.

Nous partons de Hohengoeft, mais évidement, vous pouvez prendre le départ de n'importe quel village traversé par ce joli sentier bucolique, il suffit de suivre l'anneau rouge... 

 

 

Carte IGN : 3715 ET

 

 

 

Goeftberg 0426

 En montant le Goeftberg. 

 

 

 

Goeftberg 0431

 L'Ackerland est une terre de labour, riche en loess.

 

 

 

Goeftberg 0438

Un observatoire près de Wintzenheim. 

 

 

 

Goeftberg 0449 

La laube à Wintzenheim. Ce batiment a abrité un puit artésien (eau sous pression) et un four à pain. A sa construstruction, en 1583, la laube servait en partie de prison (à gauche) et de tribunal rural. Aujourd'hui c'est devenu un abri pour les randonneurs, tout confort ! 

 

 

 

Goeftberg 0453

 Le plan du circuit des 3 chapelles.

 

 

 

Goeftberg 0442-copie-1

 

 

 

 

Goeftberg 0467

 

 

 

 

Goeftberg 0483

Une libellule rouge-sang (Sympétrum Sanguineum). 

 

 

 

Goeftberg 0490

 

 

 

 

Goeftberg 0496

L'heure du déjeuner, au pied des vignes pour certains. 

 

 

 

Goeftberg 0516 

 

 

 

Goeftberg 0531

Le clocher (XIIème siècle) de l'église de Kuttolsheim ne manque pas de têtes sculptées... 

 

 

 

Goeftberg 0547

Le bleu prussien recouvre depuis plus de 300 ans les corps de ferme alsaciens. Cette couleur avait été découverte "accidentellement". En voici l'histoire : Au 18ème siècle, un fabricant de couleurs nommé Diesbach produisait et vendait un très beau rouge. Il utilisait, entre autres ingrédients, de la potasse. Un jour, Diesbach alla acheter de la potasse chez un chimiste du nom de  Dippel. Cet homme peu scrupuleux lui vendit du carbonate de potasse frelaté. Ce jour-là, Diesbach n'obtint pas le rouge habituel mais un bleu profond. Il retourna chez Dippel pour obtenir réparation. Ce dernier s'employa à raffiner la recette de Diesbach et devint le créateur du bleu de Prusse que l'on connait aujourd'hui ! (NB : le vrai bleu prussien est un peu plus foncé que celui employé sur ce corps de ferme ). 

 

 

 

Goeftberg 0557

La chapelle Sainte Barbe se mire dans les eaux sulfureuses du lac de Kuttolsheim. 

L'eau sulfureuse a des propriétés curatives et est utilisée pour le traitement des maladies de peau. Près du lac, il y a une autre source sulfureuse qui était exploitée dans des thermes, de l'époque romaine jusque dans les années 50. On y trouvait 3 salles avec chacune 2 bains.

 

 

 

Goeftberg 0559 

 Intérieur de la chapelle Sainte Barbe (XIIIème siècle).

 

 

Goeftberg 0594

                                      L'automne s'installe avec sa palette de couleurs... 

 

 

 

Goeftberg 0604

En sortie du village, cette croix marque l'emplacement d'une autre source. De là partaient 2 canalisations qui alimentaient Strasbourg à l'époque romaine. Les canalisations en terre cuite existent toujours encore ! 

 

 

 

Goeftberg 0620

Le parvis de l'église Saints Pierre et Paul de Nordheim. Ce village est caractérisé par de belles maisons à colombages et d'anciennes maisons de maître avec des tourelles, très bien entretenues. 

 

 

 

Goeftberg 0635

Dans les vignes du Steinklotz, le grand cru de Marlenheim. 

 

 

 

Goeftberg 0641

Les vendanges sont terminées mais ces grappes de raisins seront récoltées tardivement...

 

 

 

Goeftberg 0673

Au milieu des vignes du Marlenberg, la chapelle de la Vierge Douloureuse.

 

 

 

Goeftberg 0692

Retour au Goeftberg. 

 

 

 

Goeftberg 0710

Dernière chapelle du circuit, la chapelle Saint Wendelin surplombe le chemin de croix qui descend vers le village.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 15:44

Ce jour-là, j'avais prévu de me rendre dans les Vosges du Nord, mais en raison du brouillard et de la grisaille qui stagnaient dans la plaine, je préférais prendre un peu plus de hauteur, pas trop loin de chez moi, pour être certain de voir le soleil. 

Le premier article consacré à cette belle randonnée dans le massif du Schneeberg relatera essentiellement de la montée vers le point culminant.

Le Schneeberg figure parmi les plus hautes montagnes au Nord de la Bruche. Le sommet est formé par un plateau rocheux, composé de pierres à bassins. Les cuvettes sont imposantes et certainement approfondies par le travail de l'homme.

Un des rochers posé sur le plateau porte le nom de "Lottelfels", la pierre tremblante. C'était en fait une "pierre du jugement" ! La légende raconte qu'au temps des païens, lorsqu'une femme était accusée d'adultère, elle était amenée ici. Devant les juges, elle devait monter sur le rocher et le faire bouger. Si elle réussissait, elle prouvait son innocense et était réhabilitée. Mais malheur à celles qui échouaient, car elles étaient précipitées dans le vide...

 

 

 

Carte IGN : 3715 OT + 3716 ET

 

Itinéraire : Fermes du Schneeberg - Refuge - Lottelfels (sommet) - col du Hoellenwasen - Urstein - le Hengst - rochers de la Langwand - le Hengst - Windsbourg - fermes du Schneeberg.

 

 

 

Le-schneeberg 2828 - Copie

 Ici le soleil est au rendez-vous. Ce n'était pas le cas dans la plaine.

 

 

 

Le-schneeberg 2817

                                      Le petit sentier menant au refuge. 

 

 

 

Le-schneeberg 2789

 

 

 

 

Le-schneeberg 2830

Le refuge du Schneeberg (alt 926m). J'appréhende toujours l'instant où je vais pousser la porte... 

 

 

 

Le-schneeberg 2841

Bonjour tristesse ! La table est recouverte de gravures fraiches, mais pour une fois, le banc n'a pas été explosé et brûlé ! 

 

 

 

Le-schneeberg 2844

                                 Dernières marches vers le sommet. 

 

 

 

Le-schneeberg 2847

 

 

 

 

Le-schneeberg 2855

 Le plateau sommital et sa table d'orientation (alt 961m).

 

 

 

Le-schneeberg 2857

                       Une pierre à bassin avec son écoulement. 

 

 

 

Le-schneeberg 2863

                                       Un autre bassin creusé dans la roche. 

 

 

 

Le-schneeberg 2864

 Voici le fameux Lottelfels.

 

 

 

Le-schneeberg 2868

Le rocher bouge assez facilement mais ce n'était peut être pas le cas il y a plus de 2000 ans...Tiens, une gravure à côté de mon pied ! 

 

 

 

Le-schneeberg 2876

 Les sommets les plus hauts "flottent" sur un coussin blanc.

 

 

 

Le-schneeberg 2881 - Copie

                       Rosée matinale. 

 

 

 

Le-schneeberg 2893

                                             Cette Vierge se trouve près du col du Hoellenwasen. 

 

 

 

Le-schneeberg 2886

                   Un cèpe de bordeaux. Il y en a plein dans le secteur (avis aux amateurs...). 

 

 

  Je me suis fait attaquer lors de mon déjeuner, mais vous le verrez au prochain article... 

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 07:30

Le Rudlin, petit hameau de la vallée de la haute Meurthe, éloigné des sites touristiques, se compose d'un étang, de quelques maisons et d'une jolie chapelle. La randonnée s'élève vers la ligne de crête, à la rencontre de la Réserve Naturelle de Tanet / Gazon du Faing.

La cascade du Rudlin, 1ère étape avant d'attaquer le sentier en lacet, est bien alimentée en eaux des dernières pluies. Il ne fait pas très froid mais un vent désagréable souffle vers 13 heures, lorsque nous déjeunons à la ferme-auberge du Gazon du Faing. J'aime beaucoup venir ici car la tarte aux myrtilles est aussi délicieuse que les serveuses sont sympathiques !

La rando se poursuit vers le lac Blanc puis entame la descente du Reichsberg par le sentier du Ruhlock (triangle bleu). Le Ruhlock est un petit ruisseau qui nous accompagnera pendant quelques temps en rejoignant comme nous l'étang des Dames, notre point de départ.

 

Durée : environ 6h sans la pause. Dénivelé positif : 630m. Distance : 16km 

 

 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

 

les-4-cascades-suite 0008

 L'étang des Dames (alt 700m). La chapelle St Jean Baptiste se cache derrière les arbres.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0027

                                                 Je vous attends pour 19h, pour une omelette ? 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0028

                                       Le petit torrent du Rudlin. 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0061

                                      Un peu plus en amont, la cascade du Rudlin (alt 850m). 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0075

 Un abri pour randonneurs.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0082 

 En sortant de la forêt, la vue se dégage sur les hautes chaumes.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0090 

 La roche des Fées.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0095

               Tiens, une gravure circulaire avec un trou central. Encore une énigme ! 

 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0101 

 Le temps de refaire le plein d'énergie sur la roche...

 

 

 

les-4-cascades-suite 0107 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0116

Collet, roïga, tourte au Munster et pour moi ce sera Baeckeoffe. Ce plat d'origine bas-rhinoise n'est pas courant sur les cartes des fermes-auberges des Vosges. 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0122

En dessert de la tarte aux myrtilles. Pour moi, c'est  à l'auberge des Gazons du Faing qu'on mange la meilleure !

 

 

 

les-4-cascades-suite 0130

 Vers les Taubenklangfelsen.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0133

 Belle vue sur le lac des Truites.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0137

Les Taubenklangfelsen. Des randonneurs profitent pour s'y ressourcer. 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0164

Les hautes chaumes du Gazon du Faing (alt 1302m). 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0167

 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0180

Là, c'est le lac Blanc et à droite, le rocher Hans. 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0200-copie-1

                     L'automne s'installe et colore nos paysages...

 

 

les-4-cascades-suite 0219 

 Le pont de la Marguerite et son lavoir fait de 3 grosses pierres plates.

 

 

 

les-4-cascades-suite 0221

 

 

 

 

les-4-cascades-suite 0228

Retour en fin d'après-midi à l'étang des Dames.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:12

Souvent, je planifie un itinéraire de rando dans les Hautes Vosges en fonction des fermes-auberges. C'est le cas aujourd'hui où nous avions envie de manger des Fleischschnacke, une délicieuse spécialité alsacienne qu'on ne retrouve malheureusement pas dans toutes les marcairies.

Le massif du Grand Ballon est désservi par de nombreux sentiers, ce qui permet, à chaque fois que nous venons ici, de prendre le départ d'un endroit different. Nous partons de "Langmatt", sur les hauteurs de Murbach et adaptons l'itinéraire pour arriver à l'auberge sur les coups de 13h - 13h30'. Comme nous ne réservons jamais, ce n'est pas la peine d'arriver pour midi car il n'y aurait pas de place !

Durant toute la journée, un magnifique ciel bleu nous accompagne avec des températures telles qu'elles doivent être pour une fin de mois d'août, c'est à dire estivales. Malgré cela, peu de monde sur les sentiers. Mais c'est vrai qu'on était en semaine et que l'on approchait la fin des vacances...

 

 

Carte IGN : 3719 OT

 

Itinéraire : Langmatt - col de Judenhut - Judenhut - lac du Ballon - Ballon de Guebwiller - ferme du Ballon - col de Judenhut - Langmatt.

 

 

 

Grand-Ballon 6979 

 Un petit chalet près de l'hôtel-restaurant "Langmatt' (alt 709m).

 

 

 

Grand-Ballon 6985

Les rayons du soleil filtrent au travers des arbres. 

 

 

 

Grand-Ballon 6993

Serait-ce une grenouille rousse ? 

 

 

 

Grand-Ballon 6998

 L'abri du Judenhutte est construit sur un bunker (alt 973m).

 

 

 

Grand-Ballon 7002

 

 

 

 

Grand-Ballon 7006

 Les eaux scintillantes du lac du Ballon (alt 992m).

 

 

 

Grand-Ballon 7005

Il fut un temps où ce lac portait le nom de "Lac Vauban", car c'est d'ici qu'était alimenté le Quatelbach dont les eaux furent dérivées vers le canal que Vauban fit creuser en 1699, afin d'acheminer les matériaux vers le chantier de Neuf-Brisach. Le barrage fut surélevé pour augmenter la capacité du réservoir. Par manque d'entretient, la digue céda brutalement en 1740 et les flots s'engouffrèrent dans la vallée, balayant tout sur leur passage. Guebwiller fut protégé par ses enceintes qui dévièrent les eaux. Ce n'est qu'en 1850 que le barrage fut reconstruit, pour les besoins économiques des entreprises de la vallée. 

 

 

 

 

Grand-Ballon 7041

 Le monument des Diables Bleus et le radar du Grand Ballon (alt 1424m).

 

 

 

Grand-Ballon 7047 

 La ferme-auberge du Ballon.

 

 

 

Grand-Ballon 7051

                                       Les bonnes "Fleischschnacka", comme ils disent ici. 

 

 

 

Grand-Ballon 7061 

 Un régal...

 

 

 

Grand-Ballon 7068

 Lui, c'est le chef de la basse-cour !

 

 

 

Grand-Ballon 7080

 Magnifique vue sur les Alpes depuis la terrasse.

 

 

 

Grand-Ballon 7091

                                   Sempiternelle tarte aux myrtilles... 

 

 

 

Grand-Ballon 7096

 L'intérieur est décoré de cloches de toutes les tailles.

 

 

 

Grand-Ballon 7095

                                     Et même des cloches en bois... 

 

 

 

Grand-Ballon 7111

Mais je préfère les voir, et les entendre, au cou des vosgiennes ! 

 

 

 

Grand-Ballon 7130

 

 

 

 

Grand-Ballon 7134                       Même ici, des pierres à cupules. 

 

 

 

Grand-Ballon 7144

 

 

 

 

Grand-Ballon 7150

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 11:10

L'été n'est pas encore passé mais déjà la nature nous fait comprendre que l'automne est à nos portes. Quelques signes qui ne trompent pas, tels les premières feuilles qui jaunissent et qui tombent, des vignes aux grappes gorgées de soleil attendent les vendangeurs et des colchiques qui fleurissent aux pieds des pommiers ne sont que préludes aux brouillards effaçant doucement les paysages alsaciens. 

Pour parcourir les sentiers balisés "anneau rouge" autour de Dauendorf, mieux vaut choisir un jour où il ne pleut pas, sinon gâre aux chaussures boueuses ! D'ailleurs le circuit fait de nombreux coudes pour rester sur des chemins ruraux praticables.

Nous prenons le départ au Geiersberg, une petite colline entre Pfaffenhoffen et Dauendorf. Le sentier passe par deux abris au milieu des vergers et des vignes avant de conduire à Ringeldorf. Bien sûr, on peut choisir d'autres itinéraires tant les chemins de traverse sont nombreux. Retour sur Dauendorf en passant par deux chapelles chargées d'Histoire... 

 

 

Carte IGN : 3714 ET

 

 

 

Nord 0750

Belle vue sur les villages des alentours et la ligne bleue des Vosges du Nord.

 

 

 

 

Nord 0751

 

 

 

 

Nord 0757

 Baies d'églantines. J'aime beaucoup cette confiture...

 

 

 

 

Nord 0761

En descendant du Geiersberg (alt 261m). 

 

 

 

Nord 0762

                      Une meule de l'ancien moulin du Val de Moder "Krebmühl". 

 

 

 

Nord 0765

Colchiques dans les prés : c'est la fin de l'été... 

 

 

 

Nord 0776

Les vignes d'antant font place à des petits vergers. 

 

 

Nord 0782

La tour du garde-vigne est aujourd'hui un abri pour randonneurs. Toute cette colline, faisant partie du ban de Niedermodern, était jadis couverte de vignes. Cette tour circulaire est haute de 8 mètres. Elle permettait au garde, installé à l'étage de bien surveiller le secteur. On ne rigolait pas avec les chapardeurs de raisins ! 

 

 

 

Nord 0784

 

 

 

 

Nord 0785

Le millésime 2013 est prometteur... 

 

 

 

 Nord 0789

 Encore un des rare champ de tabac en Alsace.

 

 

 

Nord 0790

                                                  Un calvaire sur ce sentier rural. 

 

 

 

Nord 0791

Au milieu des houblonnières, la chapelle Saint Antoine du 18ème siècle. Elle présente un plan octogonal. Ce sanctuaire fut érigé par une famille paysanne dont les 8 garçons étaient appelés sous les drapeaux dans la Grande Armée de Napoléon 1er. Les parents promirent d'édifier cette chapelle si leurs fils rentraient tous sains et saufs après la guerre. Leur voeu fut exaucé et la chapelle construite. 

 

 

 

Nord 0792

                        A droite, une statue de St Urbain, patron des viticulteurs. 

 

 

 

Nord 0799

La chapelle de la Croix Noire date de 1876. Une épidémie de peste frappait l'Alsace au milieu du 14ème siècle. Dauendorf comptait environ une centaine d'habitants en 1348, il ne restait plus que 4 foyers en 1377 !

Les survivants incendièrent le village et se réfugièrent dans un petit bois à côté des habitations réduites en cendres. Ils construisirent des huttes d'ou le nom de "Huttenwald" d'un quartier de Dauendorf. Derrière la chapelle se trouve la fameuse croix noire, érigée par les villageois pour empêcher la peste d'atteindre les maisons. Peine perdue ! 

 

 

 

Nord 0794

                                                L'intérieur de la chapelle de la Croix Noire. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 12:14

C'est avec Christelle et Philippe (et leurs filles), un couple d'amis de longue date, que nous allons parcourir le plus célèbre sentier du massif vosgien. Un certain Henri Strohmeyer, garde forestier, fasciné par les rochers du col de la Schlucht, créa en 1906 le sentier qui portera son nom, plus connu aujourd'hui sous l'appellation de "Sentier des Roches".

Le sentier est très accidenté sur toute sa longueur mais nous croisons quand même des randonneurs en sandalettes !

Nous déjeunons sur les rochers du Krappenfels avant de rejoindre le cirque glaciaire du Frankenthal. Son nom évoque un épisode de la guerre opposant les Huns et les Francs.

Nous nous faisons un petit plaisir à l'auberge en goutant le lard et le Munster de la famille Schubnel. C'est le ventre bien plein que nous entamons l'ascension du col de Falimont dans lequel gambadent des chamois, toujours à bonne distance.

La terrasse du restaurant du Hohneck est noire de monde mais je ne compte que 4 personnes portant des chaussures de marche. Les autres portaient des chaussures de ville au cuir vernis...

Retour au col de la Schlucht après 6 heures de marches (en comptant les pauses) en passant par Trois Fours.

 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

 

Sentier-des-Roches 4605

Le sentier fascine par ses passerelles enjambant le vide. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4613

                     Des mains courantes sécurisent d'étroits passages surplombant le ravin.    

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4625

                                      Des passages très aériens... 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4634 

...Mais toujours en gardant le sourire, crispé comme la main sur la barre ! 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4645

 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4736

Et déjà l'heure du repas ! 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4727

Toujours bien arrosé... 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4756

 Paysages alpestres.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4770

 Un petit chalet juste avant l'auberge du Frankenthal.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4800

 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4794

 Tout simplement délicieux !

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4810

                                  A l'intérieur, l'eau chauffe pour le café. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4849

 Equilibristes au sommet de la Martinswand.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4865

L'auge et la tourbière du Falimont. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4868

  Bleuet des montagnes. 

 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4870

                                   Eh oui, ça grimpe ! 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4917

 Chamois.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4946 

 Un faucon crecerelle sur un rocher près du Hohneck.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4959

                        Anciennes cartes postales en vente au Hohneck. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4978

 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4989

    En se retournant, on voit les 2 Hohneck. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 4998

 Les vaches de Trois Fours.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 5017

                                      Retour au col de la Schlucht. Tiens, des copines !! 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 12:40

Qui irait chercher une légende de fantôme là-haut, au Kahle Wasen, le petit Ballon, comme on dit à présent ? Et pourtant, il y a bien celle d'un pauvre marcaire qui avait renoncé à trouver un vallet de ferme. La voici. Depuis des années, à peine avait-il trouvé un gars assez courageux pour le poste que, dès la première nuit passée sous le toit de la marcairie, il s'empressait de quitter les lieux, disant que l'exploitation était hantée. Des bruits assourdissants secouaient les batiments, impossible de fermer l'oeil de la nuit ! Un soir arriva un robuste gaillard, cherchant du travail. Le métayer, trop content, l'embauche sur le champ, en lui expliquant que les lieux étaient hantés. Cela ne semble pas effrayer le nouveau venu.

Au milieu de la nuit, il est réveillé par un tintamarre, comme si quelqu'un marchait sur le toit ou frappait contre les murs. Notre gaillard ouvre la porte et voit devant lui un spectre blanc... Une voix lui demande de prendre une pelle et de creuser dans la cave de la ferme. Rapidement, le vallet dégage un petit coffret et y découvre des centaines de pièces d'argent. Il en forme 3 tas et dit : << Celui-là, c'est pour construire une église, celui-là, c'est pour les pauvres, le dernier, il sera pour vous ! >> Le spectre sourit et dit :<< Merci à ton courage et à ton honnêteté, tu viens de me délivrer d'un sort terrible. J'ai dû attendre 2 siècles. Paix à toi ! >>

Le valet se retrouva seul mais le coffret avait disparu, tout comme les pièces d'argent. Mais depuis ce temps, on n'entendit plus jamais ce bruit terrifiant secouer la métairie du Petit Ballon. Le gaillard resta comme valet, travailla dur de longues années et fut respecté de tous. 

 

 

Carte IGN : 3719 OT

 

 

Itinéraire : Ferme auberge Christlesgut - Ferme du Lamaysberg - Grothkopf - Steinberg - Ferme auberge du Rothenbrunnen - sommet du Petit Ballon - Ferme auberge Strohberg - Ferme auberge Buchwald - Ferme auberge Christlesgut.

 

Petit-Ballon 0248

 Départ près de la ferme-auberge de Christlesgut.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0256

                       Sur le portail d'une habitation au Braeschenberg. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0263

 Le ferme du Lamaysberg.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0269

                       La clochette de cette chêvre rompt le silence des hauteurs. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0274

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0281

 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0302

 Des vosgiennes.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0306

 En montant vers le Grothkopf.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0339 

 Au Steinberg.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0378

 Chaos rocheux au Steinberg.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0423

La ferme-auberge du Rothenbrunnen. Il y a même une cigogne entre les cloches ! 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0428a

 Un bon repas marcaire pour recharger les batteries.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0434

                                    Sans oublier l'incontournable tarte à la myrtille ! 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0443

                Gare aux fils blindés de téléphones qui sortent des casemates souterraines ! 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0462

                             La statue de la Vierge au sommet du Petit Ballon (alt 1272m). 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0490

                         Insecte xylophage. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0494

 Strohberg est en vue. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0495

 Encore de belles vosgiennes à la ferme auberge du Strohberg.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0537

 Les vestiges d'un télépherique allemand datant de la 1ère Guerre mondiale.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0545 

Là, on arrive à la ferme-auberge de Buchwald. 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0548

                        ...Et sa collection de cloches ! 

 

 

 

 

Petit-Ballon 0554

 Au loin, la ferme auberge du Kahler Wasen, aussi une bonne adresse.

 

 

 

 

Petit-Ballon 0568 

 De retour à Christlegut où se trouve cette ancienne carte topographique cartonnée.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 04:28

Le Thanner Hubel est une hauteur qui culmine à 1161 mètres et dont les flancs sont creusés par la vallée de la Thur au Nord et par la vallée de la Doller au Sud. Les pentes du massif sont boisées de feuillus et les sommets recouverts de verts pâturages où l'on retrouve nos belles vosgiennes.

Le Thanner Hubel offre de belles randonnées à l'intéret géologique majeur dans un cadre sauvage et habituellement peu fréquenté. 3 fermes auberges offrent le couvert pour le plus grand bonheur des randonneurs. Depuis 2 ans maintenant, "Belacker" est en travaux et nous avons déjà gouté à la table de " Thanner Hubel ", il ne nous reste plus qu'à découvrir "Gsang" ! 

De gros pitons de lave de l'ère primaire seront mis à nu par l'érosion des glaciers, il y a 2 millions d'années. Ces pitons dominent les pentes du Rossberg, offrant des perchoirs à diverses espèces d'oiseaux. Leurs chants est un enchantement. C'est peut être de là que provient le nom particulier de la ferme-auberge "Gsang", qui veut dire "chant" ? 

 

 

Carte IGN : 3620 ET

 

 

 

Thanner-Hubel 0616

Nous partons à l'assaut des pâturages depuis le col du Hundsruck, point de départ. 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0609

 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0618

 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0625 

 Les Vogelsteine (alt 1156m) s'ouvrent sur le massif du Ballon d'Alsace.    

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0627

 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0637

 Les chaumes de Belacker. La ferme est en travaux.

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0655

 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0664

 La ferme-auberge "Gsang", au coup de feu de 13 heures !

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0666

L'intérieur est décoré d'un "Alphorn", comme ils disent ici, un cor des alpages.

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0667

                  Au menu : collet, lentilles, pommes de terre, crudités et fromages...

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0676

                      Sans oublier la sacro-sainte tarte aux myrtilles ! 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0689

 Fuchsfelsen (Rocher des Renards, alt 1015m).

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0710

L'abri "Wegscheid". Il reprend le nom d'un village de la vallée de la Doller. Dans la 1ère moitié du XIXème siècle, ce village devint la manufacture royale de fer blanc, employant les rebuts des hauts-fourneaux de Masevaux et de la forge d'Oberbruck.

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0713

                        L'intérieur est très confortable, il y a même un poële à bois ! 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0726

 

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0735

 Un chemin cablé grimpe le long des pentes. Restez prudent !

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0743

 Un de ces pitons volcanique surmonté d'une plate-forme aménagée.

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0777

 Vue sur le Ballon d'Alsace et la Tête des Perches.

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0648

 Vache de race "vosgienne".

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0799

 Les croupes du Thanner Hubel.

 

 

 

 

Thanner-Hubel 0810

  Bien que je ne sois pas axé la dessus, voici quelques chiffres de notre rando du jour. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 14:03

Après une "mise en bouche"  à la Tête de Mérelle, voir "ici" , nous restons dans les environs de Gérardmer pour une rando autour de la Tête de Grouvelin. En hiver, ce domaine skiable est très fréquenté par les adeptes de ski alpin. Un domaine qui compte environ 40 kilomètres de pistes. En été, ce sont les randonneurs qui s'approprient tout cet espace et le sommet offre une très belle vue sur le massif vosgien.

Notre circuit démarre à la chapelle Notre Dame de la Creuse pour grimper à la Roche des Bioquets. De là, un beau sentier panoramique ouvre la vue sur la vallée de La Bresse. La Tête de Grouvelin et la Chaume Francis seront notre prochaine étape. Nous rattrapons une partie du GR533 et redescendons par la Mauselaine.

En chemin, nous rencontrons des vététistes anglais dont l'un d'entre eux s'est vilainement amoché la cheville en chutant. On appelle bien sûr les secours et le plus surprenant c'est que le VSAB des pompiers arrive en 5 minutes sur les lieux alors que la description que nous leurs donnons de l'endroit où nous nous trouvons est des plus vague, car à ce moment là, nous sommes sur un chemin non balisé... Chapeau à ces messieurs !

 

 

Carte IGN : 3618 OT

 

 

 

 

Les-Vosges 0066

                                  Le ruisseau des Hauts Rupts. 

 

 

 

Les-Vosges 0071 

  L'abri de la croix Claudé. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0073

                                                  La croix Claude Clément. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0077

Une table et  un banc improvisés avec des palettes... 

 

 

 

 

Les-Vosges 0102

 La roche des Bioquets.

 

 

 

 

Les-Vosges 0105

Orchis. Denis, un lecteur, me signale qu'il s'agit de l'épilobe en épis ou laurier de Saint Antoine. Merci à lui pour sa vigilance !

 

 

 

 

Les-Vosges 0104

Les balcons des Bioquets. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0115

                                       Une piste de ski. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0119

Le sommet de la Tête de Grouvelin (alt 1137m). 

 

 

 

 

Les-Vosges 0138

 Machaon ou Grand porte-queue.

 

 

 

 

Les-Vosges 0123

Vue sur le Rothenbachkopf (alt 1316m) et le Batteriekopf (alt 1311m). 

 

 

 

 

Les-Vosges 0149

...Et le Hohneck (alt 1363m). 

 

 

 

Les-Vosges 0169

 L'auberge du Grouvelin. Les clients se sont réfugiés à l'intérieur, au frais ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0170

 Rocher portant des marques de débitage. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0177

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0180

  Le rocher Marie-Louise. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 14:16

C'est au pays du pasteur Oberlin que va se dérouler cette très belle randonnée, sous un beau ciel bleu. Le flanc Ouest du Champ du Feu est un pays montagnard où la vie était particulièrement difficile sur une terre ingrate, aux maigres récoltes. Au XVIIIème siècle vint un pasteur, Oberlin, qui sorti les gens de leur misère.

Aujourd'hui, nous allons faire le tour de ces terres en partant de la chapelle du Champ du Feu. Notre itinéraire nous conduit par Belmont, La Perheux, Bouche-Pré jusqu'à la cascade de la Serva. Nous remonterons à notre point de départ en suivant le cours d'eau, bien alimenté malgré la sècheresse qui sévit depuis quelques semaines.

Nous prendrons notre repas arrosé d'une bonne bouteille au Mont Saint Jean, une hauteur qui surplombe le col de la Perheux. La boucle est bouclée en environ 5h30 avec les pauses. Mais c'est vrai que nous avons un peu "lézardé"...

 

 

 

Carte IGN : 3716 ET

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2721

 La Rochette, près de Belmont.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2704

                       Une épervière orangée. 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2741

 Attention ! Une famille de sangliers habite à Quatre Maisons...

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2747

Belmont fait partie de la commune du Ban de la Roche. A la place où s'éleve l'église se dressait, du temps de Charlemagne, un vieux chêne sacré sur lequel une blanche colombe venait se poser tous les ans à la Pentecôte. Des pèlerins venaient nombreux pour assister à la scène... Une autre légende raconte que les habitants d'ici recherchent toujours une cloche d'argent qui aurait été démontée au cours de la guerre de Trente Ans afin de la soustraire aux maraudeurs. Elle fut si bien cachée que personne ne l'a jamais retrouvée ! 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2766

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2770

Le sentier qui amène depuis Belmont au col de la Perheux est très agréable, se faufilant entre des arbres vénérables.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2785 

Nous montons au Mont St Jean en espérant y trouver un peu d'ombre pour le casse-croute ! Les filles ne le savent pas mais cette croupe déboisée est hanté par les sorcières... 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2796

Vue sur les 2 Donons. La vue s'étend jusqu'au Rocher de Mutzig et le Schneeberg.   

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2811

Casse-croute à l'ombre d'un bouleau. 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2824 

Les Hauts des Monts offrent un joli panorama. Dans le creux se trouve le col de la Perheux. A cet endroit se dressait un gibet. Un certain François Fehlrad, bandit de grands chemins de son état, y sera pendu le 9 mai 1786 !     

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2834

                       Nous passons dans l'enclos de moutons. 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2860

 Leur abreuvoir, je suppose...

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2874

 Sont-ce des GI's au col de la Schleif ? Non, juste des bûcherons du coin !

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2890

 La forêt de la Merchaon.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2901

Une histoire qui s'est déroulée sous le 1er Empire a rendu cette grotte célèbre. Mais elle est un peu longue à raconter... C'est la grotte du Déserteur. 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2910

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2934

Depuis cette table, on a un très jolie vue sur Natzwiller. Hey, c'est pas le moment de faire la sieste, Carine... On a encore de la route !

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2973

La cascade de la Serva. Il y a quelques années, une belle passerelle de rondins enjambait le petit torrent, à l'endroit même où je me tiens pour prendre la photo.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 2987

                                 La Serva. 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 3004

 Une bonne montée nous attend.

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 3031

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 3038

Domaine de la Grande Serva. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 10:34

L'Alsace est recouverte de tours panoramiques sur ses sommets arrondis. Celle du Faudé est certainement l'une des plus récentes. Les tours d'observations qui la précédaient sur cette hauteur ont été détruites pendant les guerres car elles étaient évidemment considérées comme étant des cibles stratégiques.

Il y a très longtemps, la montagne du Faudé était crainte des Hommes. On parle de "Faux dieu" ! D'où son nom de "Fodé" en Welch, retrouvé dans un document de 1725.

Au sommet de cette montagne, on a retrouvé des fragments de stèles de divinités païennes. Dans un passé pas si lointain, les villageois ont multiplié l'édification de croix chargées d'écarter ces méchants esprits...

 

 

Carte IGN : 3718 OT

 

 

 

Les-Vosges 0067

  Une série de croix remarquables enveloppe le Faudé qui apparait au loin. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0009

 Les habitations sont de grandes fermes encore en exploitation.

 

 

 

 

Les-Vosges 0003

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0049

Les fermes et les granges sont dispersées sur les flancs des montagnes. Il y a même un lieu-dit qui se nomme "Barischire", qui veut dire "granges de montagne". 

 

 

 

 

Les-Vosges 0025

                         Vers le rocher du Chat Noir. Les Welchs disent "Tchénor" 

 

 

 

 

Les-Vosges 0031

 Le rocher offre une belle vue sur la vallée (alt 650m).

 

 

 

 

Les-Vosges 0033

             Encore une belle montée un peu raide avant d'arriver au Grand Faudé. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0059

La voici enfin, cette jolie tour du Faudé ! (alt 773m).

Une première tour est construite par le CV de Kaysersberg-Lapoutroie en 1889. C'était une tour carrée de 12m de haut. En 1915, les obus français détruisent la tour qui sert d'observatoire à l'armée allemande. La seconde tour sera élevée en 1934. Cette fois ce sont les obus allemands qui auront raison de la tour le 11 décembre 1944. Entre 1999 et 2002, les Amis de la tour du Faudé reconstruisent une tour semblable à celle détruite lors de la seconde guerre mondiale. C'est du haut de celle-ci que nous pouvons admirer les beaux paysages du pays Welch. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0042

Les "Fadas" des Amis de la tour du Faudé ont eu une idée de génie pour récolter les fonds nécéssaires à la reconstruction : Quiconque faisant un don de 50 Francs, verra ses initiales gravés dans une pierre de l'édifice !

Les dons affluent ! (Je tiens cette info d'une jolie cavalière se trouvant sur les lieux). 

 

 

 

 

Les-Vosges 0057

                      Dans la maçonnerie de la tour, on retrouve le blason de LAPOUTROIE

 

 

 

 

Les-Vosges 0046

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0051

92 marches et 16,50 mètres plus haut, on jouit de la vue sur le Brézouard et Lapoutroie. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0064

L'abri du Faudé. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0035

 Une cavalière d'Orbey.

 

 

 

 

Les-Vosges 0061

 Quelques grillades pour notre repas.

 

 

 

 

Les-Vosges 0080

                                                    La croix (1774) devant la ferme Didier. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0014

                                            Celle-ci date de 1758. Et il y en d'autres... 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 13:03

Aujourd'hui, nous partons à l'assaut du Grand Brézouard, le sommet le plus septentrional des Hautes Vosges. Cette ballade d'environ 18 kms nous permettra de découvrir un massif forestier très sauvage, loin de tout bruit de circulation.

Nous aurons la belle surprise de trouver sur notre chemin la Baraque de l'Etoile. C'est une fuste récente construite en gros rondins de bois et qui possède un toit végétal de toute beauté. L'intérieur est très confortable et le petit chalet est doté d'un poêle à bois bien utile lorsque les grands froids seront de retour. Il y a même une hache et une scie mise à la disposition du randonneur !

Nous passerons par la ferme-auberge du Haycot où nous prendrons juste un dessert avant d'attaquer la montée du Grand Brézouard.

 

 

Carte IGN : 3617 ET  

 

 

 

 

Les-Vosges 0435

La Tour des Mineurs appellée aussi Tour de l'horloge à Echery (16ème siècle). Elle est le témoin des activités minières dans le Val d'Argent. Elle abritait un tribunal au 1er étage et des cachots au sous-sol. 

 

 

 

Les-Vosges 0447

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0453

Digitales pourpres. Attention : Toxiques ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0459

 La fuste de l'Etoile (alt 846m).

 

 

 

 

Les-Vosges 0464

 Une belle table pour accueillir les randonneurs par temps de pluie. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0471

 Notez le sol en bois.

 

 

 

 

Les-Vosges 0474

 Notre repas.

 

 

 

 

Les-Vosges 0500

 Vue sur le Val d'Argent.

 

 

 

 

Les-Vosges 0506  Le "sentier horizontal". Parfois il faut se frayer un chemin dans les ronces et les fougères ! 

 

 

 

 

Les-Vosges 0521

                                      Près du Haycot. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0531 

 La ferme-auberge du Haycot (alt 1070m).

 

 

 

 

Les-Vosges 0548

                                         Passion forestière... 

 

 

 

 

Les-Vosges 0523

 

 

 

 

 

Les-Vosges 0554

                                       La borne au sommet du Grand Brézouard (alt 1229m). 

 

 

 

 

Les-Vosges 0561

Derrière l'abri se trouve le Petit brézouard (alt 1203m). 

 

 

 

 

Les-Vosges 0562

L'abri entre les 2 sommets. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0565

  L'intérieur de l'abri avec sa cheminée et un dortoir à l'étage. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0578

 Au centre de la photo, blottie dans un vallon : Kaysersberg.

 

 

 

 

Les-Vosges 0618

L'abri de la Pierre des Trois Bans. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0640

                                       Le tertre de la Fille Morte. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0649

Dernier abri de la journée : l'abri Hermann. 

 

 

 

 

Les-Vosges 0664 

Retour à la Tour de l'Horloge.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 12:22

Les températures commencent à grimper dans la plaine d'Alsace en ce début d'été. On serait même déjà tenté de chercher un peu de fraicheur vers les sommets vosgiens ! De la fraicheur, mais surtout une envie de changer d'air...

Comme il fait beau, j'opte pour un itinéraire très aérien et dégagé. Je veux profiter pleinement du soleil qui nous a fait tant défaut ces derniers mois.  Nous partons du col du Hahnenbrunnen pour nous rendre au sommet du Rothenbachkopf, soit environ une quinzaine de kilomètres aller-retour. Nous déjeunons (copieusement) à la terrasse de la ferme-auberge Schafert et au retour, nous nous arrêtons à Steinwasen. Mais là, c'était de la pure gourmandise, ne pouvant résister à une assiette de Siesskas (fromage blanc au Kirch).

Sur les sommets, nous rencontrons des passionnés de planneurs téléguidés. Des engins de toutes les tailles et les plus gros nous font baisser la tête en nous survolant de très près...

 

Itinéraire : Col du Hahnenbrunnen, Hundskopf, F-A Schafert, le Schweisel, col du Herrenberg, Batteriekopf, Rothenbachkopf, F-A Steinwasen et retour au col du Hahnenbrunnen.

 

 

 

Carte IGN : 3619 OT

 

 

 

Hautes-Vosges 1711

  Le Hundskopf. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1731

                                         Bistorte.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1727

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1755 

Vosgiennes. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1792

  La ferme-auberge Schafert. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1781

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1788                                                Apéro en terrasse (toujours bien s'hydrater !) 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1797

 Entrée de crudités suivie de roïgas et collet/ pot au feu...

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1824 

Maintenant il faut remonter... 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1839

                                      Elles adorent se faire gratter l'oreille ! 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1816

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1850

  Une partie à l'ombre. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1857

  Le Schweisel. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1873

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1874

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1906

  Vers le Batteriekopf et le Rothenbachkopf. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1916

  Sommet du Rothenbachkopf (alt 1316m). 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 1946

  Ferme-auberge du Steinwasen. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 2017 

  Une belle journée dans les Vosges. 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 11:04

Cette randonnée du Wintersberg était programmée depuis un bon moment. Une première fois reportée pour cause de mauvais temps, elle a enfin eu lieu le 30 juin dernier. Olivier, mon collègue de travail et néanmoins ami, démarre fort dans la montée du Vorderberg. Très bien entrainé, il a déjà 2 marathons à son actif et ne compte pas s'arrêter là !

La rando se fait donc à un rythme soutenu et on est même dans l'obligation de rallonger l'itinéraire que j'avais prévu initialement. (au lieu de descendre par le Lichteneck, nous prenons par le Rockenberg).

Au col de la Liese, nous déballons notre repas et ouvrons une bonne bouteille pour fêter l'évènement. Quel évènement ? Rien de particulier, chaque jour en rando est une fête ! A l'intérieur du chalet du Wintersberg ronronne un poêle à bois. On est pourtant en été mais le fond de l'air est frais. Mais où est donc ce réchauffement climatique qu'on nous a tant promis ?

La montée vers la tour panoramique va vite nous réchauffer. Quelle vue magnifique ! Tout n'est que monts et vallons recouvert d'une forêt bien verte à 360°.

Après la maison forestière du Riesthal, nous longeons le Falkensteinerbach pour rejoindre les sources du Lichteneck.

 

 

Carte IGN : 3714 ET

 

Itinéraire : Sources du Lichteneck - les 3 chênes - Vorderberg - Blechhütte - Heidenkopf - Col du Borneberg - Col de la Liese - Grand Wintersberg - MF du Riesthal - chapelle du Breitenwasen - retour aux sources du Lichteneck.

 

 

Vosges-du-Nord 0437

 Les baigneuses du Lichteneck (alt 204m). 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0014

                               Des gravures  sur une pierre au lieu-dit "les 3 chênes".

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0021

                        Une autre gravure mystérieuse... 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0072

La blechhütte et sa table d'orientation. Elle se trouve au Heidenkopf et ne figure pas sur la carte. Mais que regardent-ils donc ?

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0078 

  ...La vue sur Niederbronn-les-Bains. 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0097

 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0103

                                                La stèle Robert Wagner. 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0129

 Le refuge du Potaschkopf .

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0136

 Myrtilles... J'en salive déjà ! 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0157

              Comme ce randonneur sur le totem, nous allons tirer notre repas du sac. 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0162

  Le chalet et son totem au col de la Liese. 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0165

Le rocher de la Liese était aussi un Rutschfels (rocher à glissades). Les filles désirant accroître leur fertilité se laissaient glisser du rocher. Plusieurs légendes tournent autour de cette mystérieuse Liese... 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0178 - Copie

                         Il est maintenant grand temps de déboucher cette bouteille ! 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0189

 Et bon appétit ! 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0193

                      Même en été, une bonne soupe de pois est la bienvenue ! 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0200

                                                  Même en été, il faut allumer le poêle à bois... 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0234

La tour panoramique du grand Wintersberg (alt 581m), avec ses 25m, est la plus haute d'Alsace. Vous le saurez lorsque vous aurez gravit ses 111 marches ! 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0250

 On y jouit d'une vue imprenable !

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0288

 La maison forestière du Riesthal (alt 215m).

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0331

  Un cochon d'Inde au hammeau de Breitenwasen. 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0373

  La chapelle Notre Dame de Breitenwasen. 

 

 

 

 

Vosges-du-Nord 0392

  Un bisou de sa maman... 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0