Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 15:27

C'est sur un parcours ensoleillé totalisant 18 kms que nous découvrons un habitat un peu particulier. Dans la forêt domaniale du Hohwald-Zundelkopf, une yourte se dresse dans un pré de la Chaume des Veaux. Elle n'est pas très éloignée de l'auberge du Hochfeld. Un peu de linge sèche au soleil. Ses occupants ne sont pas très loin : une bière entamée est posée sur la table en bois...

Nous poursuivons vers le Champ du Feu en traversant une prairie recouverte de papillons. Plusieurs espèces différentes butinent des bistortes en se régalant du délicieux nectar.

 

 

Carte IGN : 3717 ET

 

 

 

Champ-du-Feu 1512

 Au fond, l'auberge du Hochfeld (domaine de la Chaume des Veaux).

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1503

 Une belle forêt de hêtres.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1506

 Mathis est motivé aujourd'hui, profitons en !

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1507

L'écriteau signé de l' Alpenverein demande de respecter la nature en restant sur les sentiers... en allemand ! En lisière de forêt se trouve la yourte.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1510

 Complètement au calme, ces vosgiennes sont les plus proches voisines.

 

 

 

Champ-du-Feu 1517 

La tente à ossature bois trouve ses origines en Mongolie. Elle est chauffée à l'aide d'un poële à bois.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1586

 En montant vers le Champ du Feu.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1523

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1569

 Papillon butinant une bistorte.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1579

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1588

 Le Champ du Feu.

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1604

                          La tour panoramique se trouve au point culminant (alt 1099m).

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1594 

 

 

 

 

 

Champ-du-Feu 1600

 Si cet oeuf était en chocolat, je croquerais dedans sans hésiter !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 13:12

Sur la toute récente carte de l'Institut géographique national 3715 ET figurent 2 abris qui n'étaient pas indiqués sur l'ancienne carte 3715 E. Ces abris sont situés au Wangenberg. Je les connaissais déjà car j'y suis allé il y a quelques années.

Profitant des beaux jours ensoleillés de la semaine dernière, j'ai voulu remonter sur cette colline se trouvant tout près de chez moi et en même temps faire 3-4 photos du village de Wangen.

Je pousse jusqu'à la très jolie gloriette de Geierstein, récemment restaurée par le club vosgien de Wasselonne, et j'y déballe quelques gourmandises franc comtoises que l'on m'a ramené du Jura...

 

 

Carte IGN : 3715 ET 

 

 

Gloriette 1509

 Vue sur Wasselonne.

 

 

 

 

Gloriette 1639

Taureau avec piercings. 

 

 

 

Gloriette 1500

                          Vers le Maïen et le Wangenberg. 

 

 

 

 

Gloriette 1527

 Les flancs du Maïen sont couverts d'accacias.

 

 

 

 

Gloriette 1543

  L'abri du Wangenberg. 

 

 

 

 

Gloriette 1585

                                       Le chêne Boniface. 

 

 

 

 

Gloriette 1578

 

 

 

 

 

Gloriette 1588

 L'abri du Maïen.    

 

 

 

 

Gloriette 1611

                        Balisage.

 

 

 

 

Gloriette 1557

  Vue sur Wangen et son vignoble. 

 

 

 

 

Gloriette 1641

  La grande porte de Wangen. L'autre est en restauration. 

 

 

 

 

Gloriette 1646

                                                Sculpture à l'angle d'une maison. 

 

 

 

 

Gloriette 0696

 

 

 

 

 

Gloriette 1657

La fontaine de Wangen. Du vin y coule le jour de la fête du village. 

 

 

 

 

Gloriette 1625

                       Coquelicot des champs. 

 

 

 

 

Gloriette 1665

                                Pin noir d'Autriche, pouvant atteindre 35m de haut. 

 

 

 

 

Gloriette 1660

 Une chenille au Geierstein.

 

 

 

 

Gloriette 1668

  La gloriette du Geierstein (alt 366m). 

 

 

 

 

Gloriette 1672

  Juste de quoi compenser les calories brulées... 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 14:29

Nous prenons le départ de cette belle randonnée dominicale de début mai à Obersteigen. Sur les premiers kilomètres du parcours se trouvent 2 beaux rochers : le Muhlberg, un rocher d'escalade et le Himbeerfels, littéralement rocher des framboises.

Le sentier sera également jalonné de 3 jolies fontaines, nichées dans la forêt. Le déjeuner était initialement prévu au col de la Schleiff mais vu l'attroupement autour des barbecues nous avons choisi de sortir les gamelles un peu plus loin. Il restait bien l'une ou l'autre table inoccupées mais l'endroit était trop bruyant. Si vous souhaitez être tranquille, ne montez pas à la Schleiff un dimanche de beau temps !

Dans le second article consacré à cette belle ballade, nous visiterons le château de Wangenbourg. 

 

 

Itinéraire : Obersteigen - Muhlberg - Himbeerfels - Eichelkopf - Col de la Schleiff - Grotte du Rosskopf - Fontaine Hellwig - Wangenbourg - château - Steigenbach - Obersteigen

Distance : 16 kilomètres - Dénivelé positif : 528 mètres.

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

La-Schleiff 8455 (FILEminimizer)

Belle vue sur Wangenbourg - Engenthal depuis Obersteigen.

 

 

 

 

                      La-Schleiff 8465 (FILEminimizer)

                       La fontaine "Goldbrunnen". 

 

 

 

         La-Schleiff 8466 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                       La-Schleiff 8499 (FILEminimizer)

 

 

 

 

La-Schleiff 8486 (FILEminimizer)

Rocher du Muhlberg (alt 590m). 

 

 

 

 

                    La-Schleiff 8492 (FILEminimizer)

                     Muhlberg. 

 

 

 

 

La-Schleiff 8502 (FILEminimizer)

Une fourmilière dans une vieille souche.

 

 

 

 

La-Schleiff 8507 (FILEminimizer)

Quelques marches vers le sommet des Himbeerfels. 

 

 

 

 

La-Schleiff 8522 (FILEminimizer)

Le sommet et son vieux banc. 

 

 

 

 

La-Schleiff 8511 (FILEminimizer)

Une des gravures. 

 

 

 

 

                  La-Schleiff 8524 (FILEminimizer)

                  Himbeerfels (alt 747m). 

 

 

 

 

La-Schleiff 8537 (FILEminimizer)

Himbeerfels. 

 

 

 

                     La-Schleiff 8538 (FILEminimizer)

                     Himbeerfels. 

 

 

 

 

La-Schleiff 8544 (FILEminimizer)

Un rocher sans nom au Eichelkopf. 

 

 

 

La-Schleiff 8550 (FILEminimizer)     

 Le barbecue du col de la Schleiff (alt 689m). 

 

 

 

La-Schleiff 8557 (FILEminimizer)

Petite mousse pendant que les lardons reviennent.

 

 

 

 

                            La-Schleiff 8565 (FILEminimizer)

                                   Un cuisinier du dimanche. 

 

 

 

 

La-Schleiff 8568 (FILEminimizer)

La seconde fontaine. Elle est à sec, celle-là ! 

 

 

 

 

La-Schleiff 8574 (FILEminimizer)

La grotte du Rosskopf (alt 530m). 

 

 

 

 

                      La-Schleiff 8592 (FILEminimizer)

                      Petit cours d'eau qui va se jetter dans la Mossig. 

 

 

            A suivre : la 3ème fontaine et la visite du Wangenbourg...

 

 

                                                                                      A bientôt ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 09:50

 Après avoir visité l'enceinte du Jardin des Fées et les ruines d'un château au Petit Katzenberg, nous poursuivons notre belle rando vers le Rocher de Mutzig où nous ouvrirons nos sacs à dos pour en sortir notre déjeuner.

La cabane des Juifs sera notre prochaine étape avant de nous lancer sur les flancs du Narion. Pas besoin de sentier balisé pour accéder à son sommet. La tempête de 1999 a dégagé une véritable autoroute dans ce que fût une belle forêt de conifères. La faible fréquentation du sommet incite les sangliers à se reposer dans les sapinières. Nous en dérangeons d'ailleurs un gros pendant sa sièste. Il surgit à 20 mètres de nous. Ce qui ne manque pas d'effrayer les filles !

 

Itinéraire : Lutzelhouse - la Grande Côte - Porte de Pierre - Petit Katzenberg - Porte de Pierre - Rocher de Mutzig - Col du Narion - Narion - MF Grossmann - Col du Narion - Abri de Schliffstein - Lutzelhouse. 

 

Carte IGN : 3716 ET

 

 

 

Sentier-des-Roches 7555 (FILEminimizer)

Les blocs géomètriques du Grand Katzenberg. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7548 (FILEminimizer)

Vers le Rocher de Mutzig. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7562 (FILEminimizer)

Rocher de Mutzig (alt 1009m).

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7578 (FILEminimizer)

Les 2 planches nous servent de bancs pour le (copieux) déjeuner. 

 

 

 

 

                      Sentier-des-Roches 7584 (FILEminimizer)

                      Rocher de Mutzig. 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7586 (FILEminimizer)

En contre-bas, la Grande Côte. 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7587 (FILEminimizer)

La baraque des Juifs au col du Narion (alt 927m). 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7599 (FILEminimizer)

Les flancs du Narion, dévastés par Lothar, la tempête de 1999.  

 

 

 

 

         Sentier-des-Roches 7592 (FILEminimizer)

          Attention, rocher menaçant !

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7618 (FILEminimizer)

Vue sur le Grossmann depuis le lieu-dit "Altmatt". 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7621 (FILEminimizer)    

La maison forestière du Grossmann. 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7635 (FILEminimizer)

En face, la maison d'ouvriers reconvertit en abri pour les randonneurs. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7628 (FILEminimizer)

L'intérieur de l'abri. 

 

 

 

 

 Sentier-des-Roches 7626 (FILEminimizer)

  Une photo des soeurs Baron, nées à la maison forestière du Grossmann. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7638 (FILEminimizer)

Fondant au chocolat qui "croustillait" sous la dent... mais bon quand même ! 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7651 (FILEminimizer)

Retour par le Narion. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7662 (FILEminimizer)

L'abri du Schliffstein. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7668 (FILEminimizer)

Plus de traces de neige sur les sommets du secteur. 

 

 

 

 

                         Sentier-des-Roches 7669 (FILEminimizer)

                           Sculpture au carrefour du Partage. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7676 (FILEminimizer)

Un tout petit abri près de Lutzelhouse. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 07:50

  La météo annoncée pour ce mercredi des congés scolaires d'Avril est des plus prometteuse. Nous en profitons bien sûr pour prendre notre sac sur le dos et nous dégourdir les gambettes sur les hauteurs de Lutzelhouse. Aujourd'hui je suis accompagné de 2 randonneuses aguérries qui aiment les parcours longs et les dénivelés positifs.

C'est donc une belle ballade de 20 kilomètres sous un soleil printanier que je vais mettre en images sur 2 articles, tant j'ai pris de photos ce jour-là !

 Sylvie souhaite absolument connaître le Jardin des Fées au sommet de la Grande Côte. C'est donc par là que nous débuterons notre boucle d'environ 7 heures de marche (avec les pauses). Histoire de voir s'il n'y aurait pas des elfes la-haut...

 

Itinéraire : Lutzelhouse - la Grande Côte - Porte de Pierre - Petit Katzenberg - Porte de Pierre - Rocher de Mutzig - Col du Narion - Narion - MF Grossmann - Col du Narion - Abri de Schliffstein - Lutzelhouse.

 

Carte IGN : 3716 ET 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7414 (FILEminimizer)

Dans la montée vers la Grande Côte.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7408 (FILEminimizer)    

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7427 (FILEminimizer)    

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7428 (FILEminimizer)

L'enceinte du Jardin des Fées. Le seul menhir encore debout. 12 autres ont été renversés

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7429 (FILEminimizer)

Une des 5 meules dormantes de la Grande Côte. 

 

 

 

                      Sentier-des-Roches 7448 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7452 (FILEminimizer)    

Menhir brisé. 

 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7454 (FILEminimizer)

Vue sur le massif du Donon.

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7462 (FILEminimizer)

Pierre à cupule 

 

 

 

  Sentier-des-Roches 7470 (FILEminimizer)

   Oeufs de grenouilles prêts à éclore. 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7475 (FILEminimizer)

La Porte de Pierre (alt 854m). 

 

 

 

                             Sentier-des-Roches 7480 (FILEminimizer)

                              Une randonneuse-photographe. 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7494 (FILEminimizer)

Vers le Petit Katzenberg.

 

 

 

Sentier-des-Roches 7516 (FILEminimizer)

Les historiens ne savent toujours pas quel était le nom du chateau du Petit Katzenberg

 

 

 

      Sentier-des-Roches 7510 (FILEminimizer) 

                     Une gravure au petit Katzenberg (alt 902m). 

 

 

 

 

Sentier-des-Roches 7518 (FILEminimizer)

Vestiges du mur du chateau.

Ces pierres à bossage avec liseré datent probablement de XIIIème siècle.

 

 

 

Sentier-des-Roches 7484 (FILEminimizer)

 Retour à la Porte de Pierre. 

 

 

 

 

 

         Sentier-des-Roches 7528 (FILEminimizer)

            De faibles quantitées de neiges se cachent encore à l'ombre...

 

 

         A suivre... 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 09:09

Sur la route D143 menant d'Obersteigen à la Hoube se trouve le Col de Valsberg. Ce col sépare l'Alsace de la Lorraine. Une tour y est implantée ainsi que plusieurs antennes de télécommunications militaires.

Quand on observe la carte attentivement, on se rend compte que la montagne s'appelle "Wolfsberg" et donc le col devrait porter le même nom ! En fait ce col s'appelait bien col du Wolfsberg avant la seconde guerre mondiale et ne reçu le nom de "Valsberg" qu'en Novembre 1944, lorsque les blindés américains franchirent les Vosges pour libérer l'Alsace.

Valsberg était le nom de code employé par les GI's pour tromper l'ennemi qui écoutait les messages radios entre les troupes.

Aujourd'hui, le Col de Valsberg est notre point de départ pour la rando printanière qui nous conduira jusqu'au rocher de la Chêvre, la Geissfels...

 

Itinéraire : Col de Valsberg - Sattelfels - Kurtrain - Table des Géants - Geissfelswassen - Rocher du Geissfels - retour au Valsberg par "rectangle bleu".

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0077 (FILEminimizer)

Départ au Col de Valsberg (alt 653m). 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0078 (FILEminimizer)

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0074 (FILEminimizer)

Le Sattelfels est, dit-on, un ancien menhir qui doit son nom à sa partie supérieure en forme de selle. Il est bien connu pour avoir des pouvoirs fertilisants. Les femmes en mal d'enfants venaient chevaucher le menhir en s'assayant sur la selle. Ce rocher sert également de borne-frontière. Il est placé à la limite des territoires de l'Abbaye de Marmoutier et du comté de Linange de Dabo. Actuellement, il sépare les départements de la Moselle et du Bas-Rhin (alt 600m). 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0025 (FILEminimizer)

La crosse de l'évèque barrant un "M" est le symbole de l'abbaye de Marmoutier, les 3 aigles sont les armes du comte de Linange de Dabo. Au milieu, comme sur toutes les faces de l'ancien menhir, une croix a été gravée pour christianiser ce rocher qui fut sans doute utilisé pour des cultes païens.  

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0081 (FILEminimizer)

Tout au tour du Sattelfels on trouve des pierres à cupules mais aussi d'autres menhirs renversés et brisés. 

 

 

 

                     Spill-et-Geisfels 0061 (FILEminimizer)

Sur le chemin des bornes qui descend vers Reinhardsmunster, on retrouve ce genre de bornes, en plus ou moins bon état. 

 

 

 

 

             Spill-et-Geisfels 0097 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0110 (FILEminimizer)

Le printemps est bel et bien là ! 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0112 (FILEminimizer)

La Table des Géants. Ceci n'est pas un "dolmen" comme on peut souvent le lire, mais un rocher d'une seule pièce. C'est l'érosion naturelle qui a ainsi sculpté cette table.

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0123 (FILEminimizer)

Là aussi, on rencontre des pierres à cupules... 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0142 (FILEminimizer)

Le Geissfelswasen. 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0181 (FILEminimizer)

La gloriette du Geissfelswasen (alt 509m). 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0179 (FILEminimizer)

Une petite pâte de fruits avant d'attaquer la montée vers la Geissfels... 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0170 (FILEminimizer)

La dalle sommitale de la Geissfels. 

 

 

 

     Spill-et-Geisfels 0289 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0162 (FILEminimizer)

Le promontoire de la Geissfels. 

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0160 (FILEminimizer)

Vue sur le Rocher de Dabo et la chapelle St Léon. 

 

 

 

 

                 Spill-et-Geisfels 0163 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Spill-et-Geisfels 0169 (FILEminimizer)

La grotte de la Geissfels. 

 

 

                                                    

Spill-et-Geisfels 0213 (FILEminimizer)

La gravure d'une jolie roue solaire, quelque peu érodée. 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 17:49

Profitant du seul dimanche du mois de mars ou je ne travaille pas, nous sommes allés faire une rando-raquette autour du Hohneck. Nous avons de la chance, le soleil est de la partie et pas le moindre nuage à l'horizon. Inutile de préciser qu'il y avait foule là-haut. La montagne a réuni tous ses genres d'utilisateurs. Randonneurs avec ou sans raquettes, skieurs et même mushers... Apparamment, leurs 'chiens de traineaux' ne savaient pas trop ce qu'on attendait d'eux !

La rando débutera au pied du Hohneck, puis nous irons au Kastelberg où nous observerons longuement les snowkiteurs (voir article précédent). Déjeuner à la ferme-auberge de Breitzhousen avant de remonter au Hohneck et enfin une visite au Petit Hohneck pour terminer cette journée ensoleillée à la neige.

 

Carte IGN :3618 OT     

 

  '       

 

Hohneck 3805

Une fine mer de nuages recouvre encore la plaine d'Alsace.

 

 

 

Hohneck 3810    

 

 

 

Hohneck 3821

 Le restaurant au sommet du Hohneck (alt 1363m). 

 

 

 

Hohneck 3825

Vue sur le Petit Hohneck.

 

 

 

 

                  Hohneck 3836

 

 

 

 

 

Hohneck 3838

Le Hohneck et le Wormspel.

 

 

 

Hohneck 3846 

Randonneurs sur une corniche.

 

 

 

Hohneck 3857

 

 

 

 

 

Hohneck 3862

Des alpinistes dans les Vosges.

 

 

 

Hohneck 3884      

Randonneurs et snowkiteurs font bon ménage. 

 

 

 

 

Hohneck 3973

La ferme auberge de Breitzhousen.

 

 

 

Hohneck 3975

Au menu : Repas marcaire et tourte au munster...Un régal ! 

 (Sans oublier les brimbelles...) 

 

 

 

Hohneck 3993      

  ...On va dans quelle direction là ?...

 

 

 

Hohneck 4012

Vers le Petit Hohneck. 

 

 

 

Hohneck 4030

Vue sur les Alpes suisses. 

 

 

 

Hohneck 4038

La brume s'engouffre déjà dans les vallons. 

 

 

 

Hohneck 4019

Le Hohneck et le Wormspel (à gauche). 

 

 

 

Hohneck 4027

Y a plus qu'à remonter maintenant ! 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 08:25

Cela faisait déjà un petit moment que Hugo me bassine avec une sortie raquette. Décision fût prise d'en faire une durant les vacances scolaires. Moi aussi, j'avais posé une semaine de congés, mais malheureusement le soleil n'était pas au rendez-vous !

Nous sommes montés au Champ du Feu où nous étions sûr de trouver encore un peu de neige. En regardant sur internet les conditions météorologiques, on préconisait l'usage de chaînes pour y accéder. Mes 2 pneus neige ont amplement remplis leur mission malgré les 5 centimètres de verglas sur la route.

Sur place, pas grand monde en ce lundi. Le temps gris et humide a dû en dissuader plus d'un. Pas grave, pour une première sortie en raquette avec Hugo, ça sera très bien ainsi ! 

 

Carte IGN : 3717 ET

 

 

 

 

Le-hibou 3282 (FILEminimizer)    

Le Champ du Feu (alt 1099m).

Les couleurs vives sont absentes, la nature n'est qu'un camaïeu de gris.

 

 

 

 

 

Le-hibou 3307 (FILEminimizer) 

Cette photo me rappelle les sorties hebdomadaires que nous faisions à l'école primaire. Chaque mardi, on montait ici, faire du ski de fond avec l'instit'. La lisière, le hibou, la tour.., tous ces circuits que nous arpentions dans les rires ! Et tout ça pour 14 francs !

 

 

 

 

Le-hibou 3304 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 3308 (FILEminimizer) 

La nature au repos. 

 

 

 

Le-hibou 3309 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Le-hibou 3311 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Le-hibou 3324 (FILEminimizer) 

  Une pointe de rouge dans le désert blanc...

 

 

 

 

Le-hibou 3326 (FILEminimizer)      

 

 

 

 

 

Le-hibou 3329 (FILEminimizer) 

 Arbres-fantômes. 

 

 

 

 

Le-hibou 3338 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Le-hibou 3341 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Le-hibou 3344 (FILEminimizer) 

Le monolithe du Champ du Feu. 

 

 

 

 

 

Le-hibou 3349 (FILEminimizer) 

L'heure du casse-croute ! 

 

 

 

 

 

Le-hibou 3360 (FILEminimizer) 

 Une bonne soupe pour se réchauffer ! 

 

 

 

 

Le-hibou 3384 (FILEminimizer) 

Vers la Chaume des Veaux.

 

 

 

 

                              Le-hibou 3390 (FILEminimizer)

                                   Hugo a trouvé le bon rythme !

 

 

 

 

 

Le-hibou 3395 (FILEminimizer) 

La Chaume des Veaux.

 

 

 

 

 

Le-hibou 3397 (FILEminimizer)    

 Chalet-refuge de la Chaume des Veaux (alt 947m).

 

 

 

 

 

Le-hibou 3407 (FILEminimizer) 

Au loin, les yourtes. 

 

 

 

 

  Le-hibou 3427 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

                     Le-hibou 3433 (FILEminimizer)

                         Il faut remonter maintenant !

 

 

 

 

 

                            Le-hibou 3484 (FILEminimizer) 

                                 La tour panoramique du Champ du Feu (alt 1099m).

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:28

Ce mardi, beaucoup d'enseignants étaient en grève. Du coup, il faut occuper les petiots. Heureusement, j'étais en congé ce jour-là et nous en avons profité pour aller se promener dans les bois de Romanswiller. Nous laissons la voiture près du séquoia en face de la maison forestière du Fuchsloch pour aller jusqu'à la cabane des 3 forestiers, où nous passerons quelques heures.

Ce petit abri rond ne paye pas de mine au premier abord, mais il est "tout confort". Il est doté de fenêtres vitrées et d'une porte étanche aux courants d'air. Il possède également une belle cheminée qui tire bien, ainsi que des bancs et table pour accueuillir 5 à 6 randonneurs. Comble du luxe : vous pouvez y passer la nuit à l'étage et tout cela sans même débourser un sous !

 

Carte IGN : 3715 OT

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2762 (FILEminimizer)

Il nous faudra une bonne heure pour rejoindre l'abri. Mathis s'arrêtant à chaque nouvelle trace ! Chevreuil, renard et blaireaux sont les plus fréquentes.

 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2790 (FILEminimizer) 

L'abri des 3 Forestiers (alt 426m).

 

 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2806 (FILEminimizer) 

Pendant que je prépare le repas, Mathis bouquine... Il connait par coeur les animaux préhistoriques aux noms imprononçables ! 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2825 (FILEminimizer)

Le feu crépite dans l'âtre. Il vaut mieux ramener son bois...ou une hache ! 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2843 (FILEminimizer)

Au menu : pâtes- bolo. 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2851 (FILEminimizer)

 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2860 (FILEminimizer)

Les heures passent, pendant que les dernières bûches se consument. 

 

 

 

                                 LES-3-FORESTIERS 2876 (FILEminimizer)

                                     Dehors, il fait -5°C... 

 

 

 

LES-3-FORESTIERS 2883 (FILEminimizer)               

Pendant que nous étions à la cabane, des sangliers en ont profité pour chercher leur nourriture. 

 

 

 

                  LES-3-FORESTIERS 2886 (FILEminimizer)

       Nous étions accompagnés d'une demoiselle aux pattes gainées de rouge.. 

 

 

 

 

                    LES-3-FORESTIERS 2889 (FILEminimizer)

                    Le séquoia du Fuchsloch. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 14:33

Un dimanche, j'avais envie de fromage de chèvre. Justement, pas très loin de chez nous, on a un producteur de charcuteries et fromages de chèvre. Sa ferme se trouve sur les hauteurs de Nordheim. Nous irons donc à pied, en passant par le Goeftberg.

Il faisait très gris, comme souvent ces derniers temps, à un point où j'ai dû éclaircir certaines photos. Mais même avec le meilleur logiciel, on ne peut pas faire apparaitre le soleil quand il n'y en a pas !

Peu de monde sur la colline, les promeneurs habituels sont absents. C'est sûr, il fait meilleur au coin du feu... 

 

Carte IGN : 3715 E

 

 

 

 

 

Goeftberg 2179 (FILEminimizer) 

Dans la montée de Hohengoeft vers la chapelle.

En arrière-plan, les Vosges moyennes : la Geisfels, Schlossberg et Wuestenberg entre autres.

 

 

 

 

 

Goeftberg 2181 (FILEminimizer) 

La chapelle St Wendelin. 

 

 

 

 

 

Goeftberg 2185 (FILEminimizer) 

 Près de l'autel se dresse encore le sapin décoré

 

 

 

 

                             Goeftberg 2203 (FILEminimizer)

                                                     Un ange tout en dentelle... 

 

 

 

 

 

Goeftberg 2208 (FILEminimizer) 

Sommet du Goeftberg (alt 397m). 

 

 

 

 

Goeftberg 2213 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

                             Goeftberg 2224 (FILEminimizer) 

                                 Stephansberg (alt 375m).

 

 

 

 

 

 

Goeftberg 2229 (FILEminimizer) 

Nordheim en contre-bas, vue du Schoenenberg. 

 

 

 

 

 

Goeftberg 2253 (FILEminimizer) 

        La boutique de la ferme-auberge du Cabri. 

 

 

 

Goeftberg 2263 (FILEminimizer)        

          Rien de tel qu'une bonne glace pour se rafraîchir !

 Les myrtilles de la tarte, c'est de "l'élevage", rien à voir avec des myrtilles sauvages... 

 

 

 

                                Goeftberg 2271 (FILEminimizer)      

                                          Il est un peu rabougri, celui-là ! 

 

 

 

 

Goeftberg 2282 (FILEminimizer) 

Sur le chemin du retour.

 

 

 

                              Goeftberg 2219 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Goeftberg 2274 (FILEminimizer) 

Soleil d'hiver.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 14:27

Après avoir été voir le sapin décoré du lac de la Maix, nous avons pris le départ de la rando au col de Prayé. De là, nous sommes montés à la Tête des Blanches Roches en passant par la chapelle de Bipierre (appelée aussi "zweistein" ou "zweifels" dans certains livres du Club Vosgien) .

Avant de pouvoir nous rassasier d'une bonne omelette aux lardons à l'abri de la Haute Loge, notre itinéraire nous conduit devant les ruines d'une ancienne ferme mennonite. Mis à part un débroussaillage de temps à autre, le site est quasi laissé à l'abandon.

Un vent relativement fort nous accompagne tout le long du chemin. Aux Hautes Chaumes, nous sommes même surpris par de violentes bourrasques car l'endroit est complètement à découvert. A destination, un soleil radieux viendra récompenser nos efforts.

 

Carte IGN : 3616 OT

 

 

 

La-Maix 0760 (FILEminimizer)

Le plateau des Hautes Chaumes.

 

 

La-Maix 0751 (FILEminimizer)

Pierre à bassins.

 

 

 

La-Maix 0757 (FILEminimizer) 

 L'abri de la Haute Loge est en vue.

 

 

 

                                La-Maix 0763 (FILEminimizer)

                                             Les ruines de la marcairie.

 

 

 

 

La-Maix 0765 (FILEminimizer)

 

 

 

 

                              La-Maix 0772 (FILEminimizer)

                                 Des sculptures contemporaines.

 

 

 

               La-Maix 0775 (FILEminimizer)

 

 

 

 

La-Maix 0800 (FILEminimizer)

Devant l'abri, un oiseau se laisse longuement photographier.

 

 

 

 

La-Maix 0813 

Malheureusement je ne puis vous révéler le nom de l'espèce.

 

 

 

 

La-Maix 0824 (FILEminimizer)

Le bel abri de la Haute Loge, au toit de bardeaux (alt 933m).

 

 

 

                             La-Maix 0827 (FILEminimizer)

                                     Le croco et ses fans...

 

 

      La-Maix 0831 (FILEminimizer)

          ...Et le sapin décoré !

 

 

 

La-Maix 0833 (FILEminimizer)

 

 

 

 

La-Maix 0836 (FILEminimizer)

Repas d'anniversaire !

 

La-Maix 0847 (FILEminimizer)

12 ans le 20 Décembre, ça se fête !

 

 

       La-Maix 0855 (FILEminimizer)

         Dans la petite boite métallique, le livre d'or du sommet..

 

 

 

                             La-Maix 0864 (FILEminimizer)

                                        Au revoir et à bientôt pour d'autres ballades !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 10:13

Ce dimanche matin de Novembre, Munster comme toute la plaine d'Alsace se réveille, enveloppé d'un épais brouillard. Le beau soleil de la veille est maintenant effacé par une vraie purée de pois ! Après un copieux petit déjeuner et encore quelques brasses à la piscine, nous quittons l'hôtel pour prendre la direction de la Schlucht et du Hohneck. Nous ne serons pas déçus ! Nous quittons rapidement le Hohneck, qui est noir de monde, en empruntant le sentier des névés en direction du Kastelberg. Une mer de nuages nous entoure. Les sommets les plus hauts parviennent à percer l'épaisse couche de brume. Nous déjeunons à la terrasse de la ferme-auberge de Breitzhousen, puis c'est déjà le retour au Hohneck. Dans le   Wormspel gambadent allègrement des chamois. Sans doute sentent-ils aussi que l'hiver est proche et qu'il faut profiter des derniers rayons du soleil.

Pour le retour, nous passons par Le Bonhomme et Lapoutroie où nous faisons quelques emplètes de Noël dans une distillerie.

 

Carte IGN : 3618 OT  

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0465 (FILEminimizer) 

 Des sommets émergent de la mer de nuages (depuis le col de la Schlucht).

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0481 (FILEminimizer) 

Sur le sentier des névés.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0496 (FILEminimizer) 

 Le Hohneck (alt 1363m).

 

 

 

Hautes-Vosges 0521 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0527 (FILEminimizer) 

La ferme-auberge du Kastelberg a déjà fermé ses portes.

 

 

 

Hautes-Vosges 0523 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0548 (FILEminimizer) 

Heureusement Breitzhousen nous accueille sur sa terrasse ensoleillée.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0561 (FILEminimizer) 

 Retour vers le Hohneck.

 

 

 

Hautes-Vosges 0574 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0631 (FILEminimizer) 

Des chamois s'amusent dans le Wormspel.

 

 

 

Hautes-Vosges 0640

 Chamois du Wormspel.

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0655 (FILEminimizer) 

Une dernière vue sur les îlots.

 

 

 

 

                         Hautes-Vosges 0661 (FILEminimizer) 

 L'église du village du Bonhomme (alt 680m). C'est le retour à la grisaille.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0663 (FILEminimizer) 

Le musée des eaux de vie à Lapoutroie.

 

 

 

Hautes-Vosges 0664 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0667 (FILEminimizer) 

 Anciens alambics.

 

 

 

Hautes-Vosges 0689 (FILEminimizer)

 

                                      

 

 

                              Hautes-Vosges 0704 (FILEminimizer) 

                                                        Avec dégustations...

 

 

 

 Hautes-Vosges 0707 (FILEminimizer)

      ...Et quelques achats !

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 13:19

Les deux prochains articles relateront de notre week-end à Munster. Nous avions eu en cadeau de Noël, ma femme et moi, un séjour en demi-pension à l'hôtel Verte Vallée de Munster. Comme nous avions réservé tardivement, il ne restait plus que des dates en fin d'année. Les deux randonnées que nous ferons se dérouleront sous un beau soleil de début novembre.

La sortie d'aujourd'hui n'est pas très longue car nous voulions également profiter de l'espace détente avant de nous mettre à table. Nous partons de bon matin de Steinabruck (alt 497m) près de Metzeral (68) et nous suivrons un sentier conduisant au petit lac du Fischboedle (794m). Le casse croûte sera réduit au minimum puisque je veux me réserver pour le dîner à l'hôtel !

Nous aurons la chance de voir au loin une harde de chamois traversant tranquillement un pierrier. Ils nous ont vu mais ne réagissent pas à notre présence. Il faut dire qu'on se trouve bien trop bas, par rapport à eux, pour présenter un réel danger.

 

Carte IGN : 3618 OT   

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0297 (FILEminimizer) 

    Les belles de Steinabruck. 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0314 (FILEminimizer) 

 Le long du Wormsabachrunz.

 

 

 

Hautes-Vosges 0322 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0325 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0341 (FILEminimizer) 

  Parfois, il y a des pierriers.   

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0351 (FILEminimizer) 

  Parfois, il y a des ponts...

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0365 (FILEminimizer) 

 Parfois, il n'y en a pas... 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0368 (FILEminimizer) 

  Et de nouveau un pont...

 

 

 

Hautes-Vosges 0382 (FILEminimizer) 

Le Wormsabachrunz.

 

 

 

                        Hautes-Vosges 0379 (FILEminimizer)

 

 

 

Hautes-Vosges 0385

Un chamois dans le pierrier...

 

 

 

Hautes-Vosges 0386

 

 

 

Hautes-Vosges 0387 (FILEminimizer)

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0391 (FILEminimizer) 

 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0395 (FILEminimizer) 

  La gloriette du Fischboedle.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0409 (FILEminimizer) 

 Reflet.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0411 (FILEminimizer) 

  Des randonneurs-photographes.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0418 (FILEminimizer) 

 Casse-croûte léger !

 

 

 

 

                               Hautes-Vosges 0435 (FILEminimizer)

                                  Nous redescendons par le chemin du Riedwald (GR5). 

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0436 (FILEminimizer)

 

 

                                                    

 

Hautes-Vosges 0444 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

            Hautes-Vosges 0445 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

     Hautes-Vosges 0446 (FILEminimizer) 

Un véhicule de la brigade verte du Haut Rhin, des gardes-champêtres motorisés.

 

 

 

 

Hautes-Vosges 0456 (FILEminimizer) 

 Vue sur le parc de la Fecht depuis la chambre d'hôtel.

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 11:28

Comme je suis un peu curieux, j'ai voulu savoir d'où venait le nom de "Baldur", dieu de la lumière dans la mythologie nordique, donné à un circuit pédestre. En cherchant sur la toile, j'apprends que Baldur ou Baldr est aussi le dieu de la beauté et de la jeunesse. Il est le fils d'Odin et de Frigg. Un certain Loki causera la mort de Baldur en le transperçant avec un javelot.

Anciennement, Ballerstein s'appelait "Balderstein" et le rapprochement avec "Baldr" est donc aisé. Peut être est ce ici que ce dieu séjournait ? "Une contrée d'où le mal est banni", comme l'indique la légende...On en saura pas plus !

Le Heidenschlossfels porte les marques d'une très ancienne occupation celtique. Ce rocher a été habité et fortifié comme l'atteste les marches taillées dans la roche ainsi que le pan de mur encore debout. De nombreux rochers portent le nom de Heidenschloss ou Heidenschlossfels ce qui signifie littéralement "château des païens". Cette dénomination est employée pour désigner une élévation fortifiée avant l'ère chrétienne.

Sur le retour, tout en suivant l'anneau bleu, plusieurs beaux rochers en enfilade se succèdent. Le grès à conglomérat dont sont constitués ces rochers est très érodé, formant des piliers et de petites grottes. La ballade se termine au Petit Ballerstein, un petit hameau de quelques maison. 

 

Itinéraire : Rocher des Corbeaux - Grand Ballerstein - Heidenschlossfels - Geisterfelsen - Petit Ballerstein.

 

 

Carte IGN: 3715 OT

 

 

 

 

 

rocher 0255 (FILEminimizer) 

Le sommet du Heidenschlossfels (alt 463m). 

 

 

 

 

                     rocher 0254 (FILEminimizer)

                       Des vestiges de fortifications.

 

 

 

                     rocher 0247 (FILEminimizer)   

Du rocher, on a un vue sur Schaeferhof et au dessus, on aperçoit les maisons du village de Haselbourg, me semble-t-il.

 

 

 

 

 

rocher 0271 (FILEminimizer)     

 Le grès a subi les outrages du temps.

 

 

 

 

rocher 0278 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

                     rocher 0303 (FILEminimizer)    

 

 

 

 

 

 

rocher 0317 (FILEminimizer) 

 Les Geisterfelsen (Rochers des Esprits)...

 

 

 

 

 

    

                      rocher 0328 (FILEminimizer)     

                      La vierge veille à ce que les esprits se tiennent tranquilles ! 

           

 

                                

 

                              rocher 0336 (FILEminimizer)                                   

                                        Les couloirs de temps.

 

 

 

                              rocher 0347 (FILEminimizer)

 

 

   

 

rocher 0356 (FILEminimizer) 

     Encore un abri. 

 

 

 

                        rocher 0358 (FILEminimizer) 

                         Les racines tentaculaires ajoutent un côté inquiétant aux lieux !

 

 

 

 

rocher 0359 - Copie (FILEminimizer)   

Est ce là l'oeuvre des esprits ?

 

 

 

 

                                 rocher 0365 (FILEminimizer)

                                Et ce mûret, marque-t-il la limite de la civilisation ?

 

 

 

              

                rocher 0379 (FILEminimizer)

                Le Rocher des Corbeaux surplombe la route.

 

 

  

                       rocher 0383 (FILEminimizer)

                     Saint Joseph, dans une entaille de la roche, protège les passants.

 

 

 

  

              rocher 0387 (FILEminimizer)

              Une fois n'est pas coutume : je mets ma signature au bas de la page !

 

     

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 12:46

Vendredi le 7 décembre, vers 13h30 j'ouvre le volet. Eh oui je travaillais de nuit ! Tout est blanc ! Météo France avait raison. J'enfile mes chaussures et attrape mon Canon. J'irai sur la colline de toute façon, il est trop tard pour aller bien loin : dans quelques heures la nuit tombera.

En moins de  10 minutes, je me retrouve au pied du Goeftberg. Seuls les aboiements d'un chien de la maison la plus proche percent au travers du brouillard. A l'instant ou j'écris ces mots, la neige tombe à gros flocons, rajoutant quelques centimètres à la couche existante.

Je monte par le chemin empierré des stations. Les pierres sont invisibles mais je les devine sous mes semelles. J'arrive à la chapelle, puis au sommet de la colline où j'aperçois de nombreuses traces d'animaux. Je me dirige ensuite vers le Stephansberg. Pas un bruit, la nature se tait. Seule la neige crisse sous mes pas. Je prends le tilleul nu en photo. Les feuilles tombées, il semble avoir perdu la moitié de son volume mais il est toujours aussi majestueux. Au retour, je croise enfin quelqu'un. La silhouette, d'abord floue ne prend de la netteté qu'à quelques pas de moi. Pour rentrer, je passe par le petit bois de pins. La vierge du Goeftberg est toujours à sa place. Ce soir encore, la campagne s'endormira sous un manteau blanc. 

 

 

 

 

 

Goeftberg 0103 (FILEminimizer) 

En montant le chemin de croix. 

 

 

 

 

Goeftberg 0108 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

 

Goeftberg 0109 (FILEminimizer) 

 La chapelle St Wendelin. 

 

 

 

 

 

Goeftberg 0111 (FILEminimizer) 

Des champs de brume. 

 

 

 

 

                         Goeftberg 0114 (FILEminimizer)

Le renard ne semblait pas suivre un itinéraire précis, flairant à droite, à gauche, cherchant à débusquer un lapin...

 

 

 

 

Goeftberg 0190 (FILEminimizer) 

    ... ce lapin ! 

 

 

 

 

Goeftberg 0126 (FILEminimizer) 

Une ancienne croix se trouve sur le chemin vers le Stephansberg. 

 

 

 

 

 

                                Goeftberg 0125 (FILEminimizer) 

                                          Où est sculpté un Christ plutôt longiforme.

 

 

 

 

                           Goeftberg 0131 (FILEminimizer) 

                                Le beau tilleul du Stephansberg. On dit qu'il a plus de 500 ans. 

 

 

 

 

Goeftberg 0142 (FILEminimizer) 

Un jour j'ai lu quelque part qu'il fallait "mettre du rouge" sur une photo pour attirer l'oeil ! 

 

 

 

 

 

Goeftberg 0150 (FILEminimizer) 

La vierge du Goeftberg (alt 380m).

 

 

 

 

 

                                  Goeftberg 0153 (FILEminimizer) 

                                            A l'orée du bois de pins. 

 

 

 

 

Goeftberg 0158 (FILEminimizer)

 

 

 

 

 

Goeftberg 0171 (FILEminimizer) 

Hohengoeft, éclairé par un ténébreux soleil d'hiver. 

 

Partager cet article
Repost0